Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
TUTORIEL cerig.efpg.inpg.fr 
 
Vous êtes ici : Accueil > Formation > Tutoriels > Tests d'imprimabilité > Test aux encres porométriques   Révision : 31 mai 2006
 
Visitez le site de l'EFPG Tests d'imprimabilité    Page précédente   
Page
précédente
   Plan du tutoriel   
Plan du
tutoriel
   Liste des tutoriels   
Liste des
tutoriels
   Page suivante   
Page
suivante
José Garrido-Yañez
(Mai 2006)

Test aux encres porométriques

1- Principe

Lors de l'impression, la vitesse de pénétration de l’encre dans le papier conditionne la qualité de l’imprimé : le brillant, le risque de maculage, le transpercement,… Cette vitesse de pénétration dépend de plusieurs paramètres liés au papier : rugosité, porosité, perméabilité, degré de collage,…
Le test aux "encres porométriques" permet de chiffrer la capacité d’absorption d’un papier et la vitesse de pénétration de l’encre. Il est basé sur la dépose d’une encre spéciale, formée d’un colorant noir, sur le papier et sur l’étude de son comportement dans le temps.

2- Matériel

Tampon métallique
 
Tampon métallique
 
Cylindre en bronze du tampon métallique
Figure 9 - Tampon métallique Figure 10 - Cylindre en bronze
 
 
Bout encreur du cylindre du tampon métallique
Figure 11 - Bout encreur

3- Mode opératoire

À l’aide du ruban adhésif, fixer l’échantillon sur la plaque support. Le papier, dont la surface à étudier doit être parfaitement à plat sur le support, sera fixé sur la totalité de son pourtour.
Poser une petite quantité d’encre sur un support plat (verre), celle-ci fera office d’encrier.
Encrer le tampon avec une fine pellicule d'encre et déposer un macaron d’encre sur la surface à tester.
Après un laps de temps de contact (ti = 7, 15, 30, 60 et 120 secondes), essuyer complètement l’excédent d’encre.
L’opération doit être réalisée en un seul mouvement – dans une seule direction – avec fermeté et précision pour éviter de laisser des résidus sur l’empreinte. Ce mouvement doit générer une autre empreinte nette en forme de traînée de comète comme l'illustre la figure 12 ci-après.

Test à l'encre porométrique : empreintes en fonction du temps de contact
Figure 12 - Test à l'encre porométrique :
empreintes en fonction du temps de contact

Pour optimiser l’opération, suivre la séquence décrite ci-après :

N° de l'empreinteDépose de macaron
(sec.)
1 0
2 30
3 45
4 52
5 57
N° de l'empreinte Essuyage de macaron
(sec.)
ti, temps de contact
(sec.)
5 64 7
4 67 15
3 75 30
2 90 60
1 120 120

4- Résultats

Mesurer la densité optique sur chaque empreinte.
Dans la plupart des cas, compte tenu de l’hétérogénéité de l’empreinte, 10 mesures au minimum doivent être faites sur toute la surface imprimée afin d'obtenir une moyenne représentative.
Pour la densité optique au t0, prendre la mesure sur une ou plusieurs traînées faites au moment de l’essuyage.
Tracer la courbe "Densité optique en fonction du temps de contact".
Calculer la vitesse de pénétration, avec la formule :

Donner la valeur de saturation comme étant la Do à 120 secondes.
Pour le transpercement (strike through), compléter l’étude par la mesure de la densité optique au verso des taches.

Courbes de densité optique en fonction du temps de contact
Figure 13 - Courbes de densité optique en fonction du temps de contact
     
Page précédente
Page précédente
Retour au sommaire
Retour au sommaire
Page suivante
Page suivante
Accueil Technique Liens Actualités Formation Emploi Forums Base  
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2006
   
 

Mise en page : A. Pandolfi