Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
TUTORIEL cerig.efpg.inpg.fr 
 
Vous êtes ici : Accueil > Formation > Tutoriels > Casses papier sur rotative > Grilles de contrôle : papier   Révision : 08 juin 2009
 
Ecole internationale du papier, de la communication imprimée et des biomatériaux Casses papier sur rotative    Page précédente   
Page
précédente
   Plan du tutoriel   
Sommaire
 
   Liste des tutoriels   
Liste des
tutoriels
   Page suivante   
Page
suivante
Frédéric Munoz
(Juin 2009)

IV - Grilles de contrôle

Dans cette grille de contrôles, nous proposons une liste de points à considérer pour enquêter sur les casses. Bien entendu, elle n’est pas exhaustive et chacun peut l’enrichir en fonction de ses installations, de ses méthodes de travail, de son expérience,...

Cette liste condense des éléments issus :

IV-1 - Papier

Points à considérer Conseils et discussion
Remarques
Statistiques Tenir des statistiques des casses.
Suivre les papiers suspects mais aussi les "bons" papiers;
Considérer les paramètres fondamentaux : type de papier et métrages utilisés, fournisseurs, lots, composition, position des bobines par rapport à la bobine mère,… cela peut permettre de déceler des tendances.

Suivre des indicateurs fiables : privilégier le nombre de casses / m². Cela peut éviter de conclure trop rapidement sur un lot ou un fournisseur (par exemple, la présence d’un trou dans la feuille est une probabilité qui dépend de la surface de la feuille – plus grande est la feuille, plus grand est le risque).

Vérifier la taille et la qualité de l’échantillon avant de conclure.
Comparer des échantillons de taille identique.

Estimer au besoin l’intervalle de confiance (distribution de Poisson) avant d’écarter un fournisseur ou un type de papier.

Programme de suivi à instaurer sur le long terme.

Réalisation relativement lourde.

Résultats d’autant plus fiables que le suivi existe depuis longtemps.

Valable en particulier pour déceler des grandes tendances, des papiers à problèmes…

Qualité générale du papier Inspecter la feuille avant, pendant et après le déroulage (fonds de mandrins) pour détecter des défauts significatifs : trous, contaminations, tâches, corps étrangers,...

Prendre des échantillons en amont et en aval d’une casse, les inspecter.

Vérifier visuellement l’épair du papier (formation de la feuille) : un mauvais épair est signe d’un papier avec des propriétés irrégulières.

Vérifier le persillage ou trous d’épingles : les trous sont des zones de faiblesse.

Inspections avant déroulage : routine.

À vérifier dans le cadre d’un diagnostic.
Résistance du papier.

Prendre en compte les valeurs sur toute la laize (profils).
Vérifier la force à la rupture et la comparer à la tension appliquée au dérouleur : régler les tensions de feuille à 10 ou 25 % de la résistance maximale du papier.

Vérifier l’allongement et l’énergie à la rupture (énergie pour casser la feuille) : en effet, la résistance à la casse ne dépend pas seulement de la force à la rupture. Considérer l’allongement et l’énergie à la rupture peut permettre de déceler des papiers moins adaptés.

Vérifier la régularité des variations des propriétés fondamentales de la feuille en sens marche et en sens travers (grammage, humidité, résistance,... mesurés sur machine à papier et/ou en laboratoire). Un papier peut donner de bonnes valeurs moyennes mais être très instable et par conséquent présenter un risque de casse élevé.
N.B. : les statistiques faites sur les papiers lors de la fabrication ou en laboratoire permettent de chiffrer l’écart type ou le "2 sigma". C'est une bonne indication de la régularité de la feuille.

À envisager dans le cadre d’un diagnostic.
Humidité de la feuille.

Prendre en compte les valeurs sur toute la laize (profils).

Vérifier l’humidité et la température de la feuille au début et à la fin du déroulage : y a-t-il des différences ? Cela peut indiquer des variations de propriétés tout au long de la bobine.

Y a-t-il de l’électricité statique en cours de déroulage, en fin de bobine ? Ce phénomène peut être associé à un papier très sec donc fragilisé.

À vérifier dans le cadre d’un diagnostic
Autres paramètres.

Prendre en compte les valeurs sur toute la laize (profils)

Suivre d’autres paramètres peut s’avérer nécessaire mais ils sont parfois difficiles à estimer sans tests complets en laboratoire : cohésion de la feuille dans le sens de l’épaisseur ? Absorption d’eau ? Résistance du papier humide ?... À envisager dans le cadre d’un diagnostic.
     
Page précédente
Page précédente
Retour au sommaire
Sommaire
Page suivante
Page suivante
Accueil Technique Liens Actualités Formation Emploi Forums Base  
Copyright © Cerig/Pagora 1996-2009
   
 

Mise en page : A. Pandolfi