Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
TUTORIEL cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Formation > Tutoriels > Bases de données relationnelles > Introduction aux requêtes
        Révision : 06 février 2003
 
                  Les bases de données
relationnelles
                 
Chap.
précéd.
Plan du
tutoriel
Liste des
tutoriels
Chap.
suivant
Chapitre 10 : Introduction aux requêtes
1 - Préambule
                  Nous savons désormais stocker des informations structurées dans les tables d'une base de données relationnelle. Cette étape franchie, il nous faut maintenant apprendre à gérer ces informations, et à retrouver celles dont nous avons besoin quand cela s'avère nécessaire.          
Une base de données a besoin de maintenance. Il faut pouvoir supprimer les informations obsolètes après les avoir archivées. Il est, par exemple, inutile de laisser traîner dans une BDD des données relatives à des factures qui ont été réglées, et qui sont relatives à un exercice clos.
Une base de données est souvent une mine d'informations, en particulier dans le domaine économique et financier. Il est très important pour le bon fonctionnement d'une entreprise que ces informations puissent être retrouvées rapidement et simplement par les personnes qui en ont besoin et qui sauront en faire bon usage.
Pour ce faire, la requête constitue l'outil adéquat. La requête est, par ordre d'importance décroissante , le deuxième "objet" des BDD après la table.
Comme pour les autres chapitres de ce tutoriel (encore appelé "cours en ligne" ou tutorial), nous nous servirons du SGBD Access pour les développements pratiques.
2 - Les trois fonctions des requêtes
                  L'outil requête a trois fonctions principales :          
            la réalisation de vues présentant tout ou partie de l'information contenue dans la BDD. Dans une base de données relationnelle, les données sont éparpillées dans de multiple tables, liées par des relations, et contenant souvent des codes non explicites. Pour appréhender, en partie ou en totalité, le contenu de la base, il faut rassembler les données utiles dans une seule table, que l'utilisateur peut consulter directement ou via un formulaire. Pour ce faire, on sélectionne des colonnes dans différentes tables, et on met les lignes en correspondance grâce aux relations ;
  la maintenance de la BDD. Cette opération consiste à archiver et / ou supprimer des enregistrements obsolètes, mettre à jour des données révisables, rechercher et supprimer les doublons indésirables, etc. Elle concerne des lignes particulières, mais le nombre de colonnes n'est pas modifié ;
  la recherche d'information dans la BDD. Cette opération consiste à créer une sous-table contenant les enregistrements répondant à certains critères et appartenant à certains champs. Elle porte à la fois sur les lignes et les colonnes d'une table, ou de plusieurs tables liées par des relations.
3 - Les différents types de requêtes
                  Pour assurer les trois fonctions précitées, différents types de requêtes ont été créés, que l'on retrouve dans presque tous les SGBD. On peut les classer ainsi :          
            La sélection simple ou projection permet de réaliser les vues précitées ;
  La sélection est l'outil de recherche d'information par excellence, même si ce n'est pas le seul qui soit utilisé. Cette requête est dotée de deux perfectionnements importants (la jointure et le regroupement) ;
  Les opérations ensemblistes (dont la plus importante est l'union), auxquelles on peut associer l'ajout. Elles permettent de regrouper dans une même table des enregistrements provenant de deux tables différentes ;
  Les requêtes de maintenance sont principalement la mise à jour et la suppression. La première permet de modifier le contenu de certains champs, la seconde de supprimer certains enregistrements ;
  L'analyse croisée est une spécificité d'Access. Comme son nom l'indique, c'est un outil d'analyse qui permet, sous certaines conditions, de réorganiser complètement une table.
Le SGBD Access permet de créer des requêtes en utilisant soit une interface graphique, soit le langage SQL. Nous étudions tour à tour ces deux possibilités :
            Interface graphique. La sélection simple (ou projection) fait l'objet du chapitre 11. La sélection est étudiée dans le chapitre 12, et ses perfectionnements dans les trois chapitres suivants. L'ajout et l'analyse croisée sont regroupées dans le chapitre 16. La mise à jour et la suppression sont étudiées dans le chapitre 17.
  Langage SQL. Quatre chapitres (18-21) sont consacrés à la création des divers types de requêtes.
Dans le SGBD Access, la création d'une requête union n'est possible qu'en SQL. Nous évoquerons ce point au chapitre 20. On notera par ailleurs que deux opérations ensemblistes (intersection et différence) ne sont pas implémentées dans Access.
4 - Conclusion
                  La recherche d'information est , à notre humble avis, l'aspect le plus intéressant -- pour ne pas dire le plus passionnant -- de l'étude des bases de données. En enchaînant astucieusement un petit nombre de requêtes bien choisies, on peut souvent faire des merveilles dans la recherche d'information, sans avoir besoin de recourir aux outils plus compliqués (et combien plus onéreux !) du "data mining", ou autres techniques à la mode.          
Chapitre précédent Plan du tutoriel Liste des tutoriels Chapitre suivant
Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2003
Réalisation et mise en page : J.C. Sohm