Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Francfort ++
Révision : 29 novembre 2017
 
Une étude fort utile
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles

L’UNIIC et l’IDEP ont commandé une étude dont on pourrait dire qu’elle essaie de faire un point sur les 25 premières années du monde digital.

 

Jacques de Rotalier (Novembre 2017)

 

 

   
Partagez sur Facebook

Rejoignez-nous

En savoir plus...
  Jacques de Rotalier
Jacques de Rotalier
     

Identification des usages des consommateurs
et mesure de l’accueil de la digitalisation

Pour éviter toute déviance pour nous hommes et femmes de l’imprimé (500 ans d’existence), l’étude a été coordonnée par l’Institut de Recherches et d’Études Publicitaires (IREP) et réalisée par l’Ipsos, institut de sondage indépendant de nos professions dont la compétence est bien connue pour analyser nos sociétés dans leurs évolutions et leurs usages. Cet effort pour sortir de notre bulle a donné des résultats intéressants.

La première partie de l’étude portant sur 1000 personnes représentatives de notre société fait un constat : le monde numérique fait maintenant de plus en plus partie de nos modes d’action. Il a ouvert des perspectives et des voies nouvelles intéressantes, passionnantes parfois. Un peu comme quand on partait à l’aventure découvrir de nouveaux horizons, de nouveaux continents. Ce monde nous met en relation avec qui l’on veut, où l’on veut. Il facilite grandement de multiples collaborations professionnelles, associatives, amicales et familiales.

Un sentiment de liberté ? Au départ oui, mais 25 ans après, on commence à avoir de sérieux doutes sur la réalité de cette liberté. Ainsi, 90 % des gens consultés trouvent le média trop intrusif. Chez 70 % des usagers, la méfiance s’installe tandis que 84 % d’entre eux craignent l’instabilité du média. Il n’empêche : la praticité, l’impact sur les coûts et le confort d’Internet sont bien acquis. Pourtant quand on demande si le papier va disparaître, 52 % des gens ne le pensent pas, contre 41 % qui le pensent, plus encore dans les jeunes générations, évidemment. Et ceux qui le pensent invoquent des raisons économiques et… écologiques.

Avons-nous échoué sur ce dernier point ? Pas sûr, un petit signe montre que les choses ne sont pas si simples : les Adblockers représentent 40 % des usagers d'Internet et leur nombre croît régulièrement, alors que le Stop Pub stagne à 18/20 %.

Évaluation des pratiques actuelles
des entreprises et leurs perspectives

La deuxième partie de l’étude, plus qualitative, porte sur 100 entretiens de professionnels de l’entreprise. Le numérique y a installé l’instantanéité et l’horizontalité avec une promesse de simplification. Or, justement cette promesse est en question, entre autres pour des raisons de sécurité qui obligent à protéger son entreprise, ses activités, ses salariés et sa vie personnelle : fake news, hacking et virus croissent avec le développement d’Internet et perturbent sérieusement la volonté de simplification et de réduction des coûts.

Et le papier alors ? Il reste un sérieux facteur de calme, de recul, de réflexion et de valorisation des messages. Donc la confiance qui lui est accordée reste forte, malgré les inquiétudes quant à son avenir. Un documentaire sorti récemment illustre bien ces qualités : Ex Libris: The New York Public Library, un parcours de 3h15 dans les coulisses de la bibliothèque new-yorkaise, au quatrième rang mondial en termes d’activités (63 millions de titres et documents divers), 209 implantations dans la ville. La NYPL a un rôle social, pédagogique et culturel crucial avec une structure publique-privée qui l’oblige à être à l’écoute de la population. Et sur la base de son fonds exceptionnel, elle sait allier numérique et imprimé pour le bien culturel et social de la ville. Bon contrepoint à la culture tweet du président américain ! Les excellentes bibliothèques et médiathèques françaises ont la chance d’avoir maintenant un ambassadeur de la lecture à savoir Erik Orsenna. Cela devrait les rendre plus visibles, à défaut de leur amener des moyens supplémentaires.

Photo instantanée : une résurrection !

On vient de voir combien l’instantanéité s’est développée récemment dans le monde numérique. Eh bien, la photo s’y adapte ! À Enschede, ville graphique néerlandaise bien connue de certains d’entre nous, en 2008, Florian Kaps a convaincu à la dernière minute de ne pas détruire la dernière usine Polaroïd. Avec une quinzaine de salariés un peu fous, ils ont remis le sujet sur le tapis, retravaillé une nouvelle formule de film, repris le nom et fait fabriquer les boîtiers en Asie. Vous allez bientôt les revoir dans vos magasins préférés.

Ce n’est pas la seule histoire de photo instantanée : au Salon de la Photo, Fuji présente sa gamme Instax qui propose en option un capteur et un écran numérique sur ses appareils argentiques. Le monde à l’envers !

Canon, autre leader, suit cette évolution avec intérêt mais mise plutôt sur des mini-imprimantes connectées aux appareils photos et smartphones, comme Kodak, LG et Fuji. Emmanuel Stock (Canon) considère que "la photo imprimée ne meurt pas et se partage différemment sur les réseaux sociaux". On est encore et toujours dans l’imprimé ! Les chiffres des marchés sont intéressants d’après GfK : 269.000 ventes pour la photo instantanée, avec une augmentation de 14 % au premier semestre. Le marché de l’appareil numérique en est à 473.000, en forte chute. Ces chiffres ne préjugent en rien de l’avenir, mais montrent qu’il faut rester tenace et que la créativité peut parfaitement s’appuyer sur le passé.

Bien cordialement.

Contact

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation, en Europe et aux États-Unis, de la quasi-totalité des papiers impression-écriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique et comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente,...).

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : A. Pandolfi