Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Confiance : le retour
Révision : 21 décembre 2017
 
Confiance : le retour
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles

La retraite a un avantage : elle permet de participer de manière libre et désintéressée à de nombreux colloques ou séminaires où les différents métiers de la filière expriment leurs craintes, leurs visions et leurs espoirs pour le présent et surtout le futur.

 

Jacques de Rotalier (Décembre 2017)

 

   
Partagez sur Facebook

Rejoignez-nous

En savoir plus...
  Jacques de Rotalier
Jacques de Rotalier
     

Des évènements aux accents positifs

Le bilan des rencontres récentes – Interquest, Pap’Argus, GMI, UNIIC, SIN, ATIP, La Presse au futur, GIPC, Copacel, Culture Papier – est marqué selon moi par un net retour du sentiment de confiance en l’avenir qui renforce l’envie d’entreprendre, de créer et d’échanger.

L’économie ne serait rien sans ce sentiment. La confiance lui permet de se redéployer plus facilement et d’affronter avec meilleur esprit les difficultés toujours réelles. Le moment où cela m’a paru le plus flagrant fut lors de La Presse au futur (29-30 novembre 2017). Non seulement il y avait du monde (+ 20 % selon les organisateurs) mais les discussions, comme dans beaucoup d’autres manifestations citées, étaient vives et plutôt positives.

Le secteur de la presse, qui est avant tout une presse papier, a été le plus impacté par la double crise économique et technologique. Il semble avoir pris la mesure du défi pour mettre ces nouvelles techniques au service du métier. Et elles ont de solides avantages : mettre davantage d'informations, et mieux, en circulation. Plus encore, elles permettent aux groupes de presse de mieux connaître les lecteurs et, par conséquent, de leur proposer des services plus adaptés, liés au traitement approfondi de l’information : colloques, séminaires, rencontres culturelles, formations, etc. Tout ceci revalorise ce qui a toujours fait le sel d’une bonne presse : les contenus. Face aux défis des GAFAM, ogres dévoreurs de datas et de publicités, il n’y a qu’une bonne réponse : une presse de qualité qui sait fidéliser ses lecteurs. C’est la voie que certains ont prise et ils commencent à en récolter quelques fruits, semble-t-il.

Bonnes nouvelles : on de nouveau former de vrais journalistes et accepter de payer pour de bons contenus. Il paraît que les 15-25 ans sont plutôt d’accord contrairement aux 25-35 ans gavés à la gratuité. Et le papier là-dedans ? Ceux qui l’ont abandonné un peu vite s’en sont généralement mordu les doigts. Du coup, plus personne n’ose en prédire la disparition rapide, attendant de voir quelle place lui réserver.

Je ne suis pas plus devin qu’un autre. Toutefois, il y a une chose dont je suis certain : il y a et il y aura longtemps une forte corrélation entre des contenus de qualité et le support papier. Ne serait-ce que parce que le papier n’est pas le capteur d’attention qu’est l’écran. Il laisse plus de liberté. Or, nous aurons toujours besoin d’un peu de liberté et de temps pour la réflexion et les analyses proposées par les bons groupes de presse.

Showroom Innovation Produits

L’autre moment intéressant que je retiens des dernières rencontres est le Showroom Innovation Produits présenté à lors du congrès annuel de l'ATIP (21-22 novembre 2017). Le terme 'innovation' est aujourd’hui un peu galvaudé : dès qu’une plateforme met en relation des entreprises et des clients d'une manière originale, on appelle cela innovation. Dans le showroom en question, ce n’est pas ce qui nous est généralement proposé. Il s’agissait de 25 innovations, pratiquement toutes nouvelles par rapport à l’an dernier et pas uniquement portées par le Centre Technique du Papier (CTP) et le Laboratoire Génie des Procédés Papetiers (LGP2) de Grenoble INP-Pagora.  

  Showroom Innovation Produits - CTP / LGP2 / ATIP
Showroom Innovation Produits - CTP / LGP2 / ATIP
     

C’est ainsi que Ahlstrom-Munksjö, BackREWARD, Clairefontaine, Deux-Ponts, Electrogeloz, Emin Leydier, Imprimerie Nationale, Malengé Packaging, Montségur, Poly-Ink, TCT et Tembec (Rayonier Advanced Materials) y ont présenté leurs récentes innovations. Il y a fort à parier que ce ne seront pas les dernières. Ces nouvelles idées partent de la cellulose haute viscosité pour aller vers des cartons de haute résistance permettant de fabriquer des caisses très solides et des meubles. L’électronique imprimée et le papier numérique y prennent une place grandissante. On y croise aussi du collage sans colle, des encres éco-conçues et du papier hydrophobe. On va alors des cahiers de nouvelle génération vers des papiers porteurs du parfum qu’ils emballent, pour finir par une ficelle biodégradable ! L’éventail est large car la fibre cellulosique à la base de tout cela présente des possibilités que l’on commence à peine à inventorier !

Un crayon sur un cercueil

 
  Source : Le Monde

Lors de l'hommage national rendu à Jean d’Ormesson le vendredi 8 décembre 2017, à la demande de l'écrivain défunt, Emmanuel Macron a déposé un crayon sur le cercueil. Un symbole fort de la part d’un jeune Président pour qui le numérique est une évidence. Des mauvaises langues pourraient dire qu’il enterrait aussi le crayon ! Nous ne serons pas d’accord, évidemment !

Bonnes fêtes à tous...

Contact

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation, en Europe et aux États-Unis, de la quasi-totalité des papiers impression-écriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique et comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente,...).

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : A. Pandolfi