Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Trop vite, trop loin ?
Révision : 10 juillet 2015
Trop vite, trop loin ?
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

Dans les débats actuels et intéressants sur l’avenir des médias, une voix plus qu’autorisée vient de nous dire que l’on était probablement allés trop loin dans la sous-évaluation de l’impact de l’imprimé : il s’agit de Sir Martin Sorrell, CEO de l’agence WPP, grande agence mondiale de communication (90 000 salariés). Selon lui, trop pressés de suivre les modes de consommation et de développer de nouvelles formes de communication, les communicants biaisent souvent les mesures d’impact des campagnes et ceci, en défaveur de l’imprimé.

Jacques de Rotalier (Juillet 2015)

La lecture sur imprimé préférée

   
Partagez sur Facebook

Rejoignez-nous

En savoir plus...
  Jacques de Rotalier
Jacques de Rotalier
     

Cette remarque corrobore une étude récente faite par l’association Two Sides auprès de 500 Britanniques et 1000 Américains. Elle nous dit que 84 % des personnes sondées préfèrent l’imprimé pour le meilleur confort et la meilleure compréhension qu’il permet des messages ou documents proposés. 79 % sont beaucoup plus détendus quand ils lisent l’imprimé. Au final 83 % des intéressés préfèrent le papier aux écrans pour une bonne lecture.

Cette enquête confirme une autre étude faite par le Washington Post en février dernier auprès des 'digital natives' qui, en grande majorité, plébiscitent la lecture papier.

L’Observatoire Culture Papier a commencé à mener et va mettre en œuvre tous les ans une étude approfondie sur la lecture sous toutes ses formes. Les résultats publiés fin 2014 vont dans le même sens.

Reste la question cruciale, est-ce que les multiples sollicitations du monde actuel laisseront du temps aux jeunes générations pour lire profondément ? Certains commencent à considérer les nouvelles technologies comme destructrices d’attention.

À propos de Two Sides et de Culture Papier

Ces associations sont nées à la même époque (2008/2010), l’une en Grande-Bretagne, l’autre en France, pour répondre aux allégations fallacieuses qui circulaient (et circulent encore, mais dans une moindre mesure) à propos de l’utilisation du papier et de l’imprimé. Elles sont assez représentatives de nos différences de culture.

Two Sides est assez business oriented puisque lancée par des professionnels du papier et de l’imprimé. Leurs actions et leurs messages sont très directs, axés sur l’impact économique, affectif et écologique de l’usage de l’imprimé. Ils ont même réussi à faire (un peu) reculer Google qui s’était appuyé sur des arguments écologiques faux contre le papier pour promouvoir les vertus écologiques de son entreprise !

Culture Papier est issue d’une alliance de type société civile, comme il y en a beaucoup en France, qui regroupe des attachés parlementaires, La Poste, les organismes professionnels du papier et carton, de l’impression, de la communication, de la collecte des papiers usagés, du recyclage ainsi que des entreprises de la filière. Les sujets abordés tournent autour des usages du papier et de l’imprimé au sens large : ce n’est pas tout à fait un hasard si le livre, premier objet culturel, est souvent à l’honneur. Bien entendu, d’autres thèmes sont et seront abordés comme le "papier matière à création". Les innovations autour de l’électronique imprimée et de la cellulose, base d’une future chimie verte, seront de plus en plus évoquées… Le thème du 5e colloque en novembre prochain sera TRANSMETTRE.

Ces approches différentes n’empêchent pas des contacts permanents et des participations croisées à des actions. La différence culturelle, maintenant bien comprise par les deux parties, permet alors de jouer la complémentarité !

Et bientôt, la rentrée !

Souhaitons que la plupart des idées et projets évoqués dans cette lettre se concrétisent au dernier trimestre. En attendant, 589 nouveaux romans sont attendus en septembre dans les rayons des libraires. Comme il n’y a pas trop de vedettes annoncées, cela devrait laisser la place à de nouveaux auteurs… Bienvenue à eux !!

Bon été à tous...

Contact

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation, en Europe et aux USA, de la quasi-totalité des papiers impression-écriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique et comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente,...).

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : A. Pandolfi