Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Une rentrée difficile...
Révision : 22 septembre 2011
Une rentrée difficile...
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

Les événements de l’été continuent à mettre la filière papetière et graphique sous pression et la conduisent à poursuivre une mue entamée depuis une dizaine d’année...

 

Jacques de Rotalier (Septembre-Octobre 2011)

 

La filière est sous pression...

   
Partagez sur Facebook

Rejoignez-nous

En savoir plus...
  Jacques de Rotalier
Jacques de Rotalier
     

La période estivale a vu son lot d’arrêts (Mame Imprimeurs du Groupe Serge Laski), de lourdes pannes (Papeteries Les Chatelles en France, NewPage aux États-Unis), de fusions (International Paper-Temple-Inland, UPM -Myllykoski,) etc.

Sur le territoire français, le sort de trois usines papetières importantes est en suspens : CVC Capital Partners, actionnaire américain du Groupe Lecta, holding des Papeteries Condat, cherche un repreneur pour ce groupe, premier acteur Sud Europe dans le secteur des papiers couchés sans bois.

M-real, qui se recentre sur l’emballage, souhaite vendre son usine d’Alizay, près de Paris (papiers de bureau).

Cet été, UPM a annoncé la fermeture de deux usines, Kouvola en Finlande et Albbruck en Allemagne. Le groupe se donne un an pour trouver une solution pour son usine de Stracel (Strasbourg), sur laquelle il y a un projet (à confirmer) de bioraffinerie. Les investisseurs ne se précipitent pas sauf, probablement, s’ils viennent d’Asie. À nous de savoir les accueillir, s’ils respectent le travail déjà effectué et le savoir-faire réel de la filière en Europe.

... mais il faut tenir bon

Tout n’est pas noir dans ce paysage si des voies porteuses sont choisies. Deux directions au moins sont prometteuses mais, comme souvent, il faut être patient pour en voir les fruits.

Première direction : continuer à miser sur la ressource recyclable et renouvelable qu’est la fibre de bois. Le rapport "Situation des forêts du monde 2011" de la FAO met ENFIN en exergue l’importance des forêts sur le continent européen (surtout si l’on y ajoute la Russie). Certes, les risques de déforestation pour les forêts tropicales sont soulignés avec raison mais, pendant ce temps, les forêts tempérées quant à elle croissent régulièrement, sans faire de bruit si j'ose dire... Le bilan carbone de ces forêts est en train d’être réévalué et il semble nettement plus positif que celui des forêts tropicales. Le rôle des papetiers est souvent d’entretenir ces forêts, leur travail y est important mais cela demande persévérance et patience : des idées pas faciles à vendre aujourd’hui !

Les papetiers européens sont encore une fois industrie pilote en Europe pour l’établissement de règles évaluant encore mieux l’empreinte carbone industrielle. En 2012, la Commission européenne devrait annoncer des mesures plus approfondies concernant l'empreinte carbone, les émissions de gaz à effet de serre et les standards ISO. L’industrie papetière est l’industrie européenne la plus en avance sur le sujet.

Deuxième direction : participer pleinement et sans complexe au monde multimédia. Les accords de paix que Google vient de signer avec Hachette ainsi qu'avec La Martinière-Le Seuil, de même que les accords d’armistice conclus avec Albin Michel, Flammarion et Gallimard sont le signe qu’il est possible de s’entendre. Cette entente devrait permettre de développer les vies, physique et numérique, des livres et faire renaître des livres perdus de vue.

Aux États-Unis, le marché du livre s’est développé en 2010 de 5,6%, le livre numérique représentait 6,4 % du chiffre d'affaires. Google, toujours lui, vient de racheter les guides gastronomiques Zagat : il n’a pas dit qu’il allait arrêter toute version papier. En tout cas, ce sera un test...

Et puis tout n’est pas négatif : douze des quarante principaux magazines français étaient en progression sur les six premiers mois. Le secteur féminin a vu l’arrivée de deux petits nouveaux : Causette et Éclectique. Un nouveau magazine de reportages, textes et photos, est annoncé : Feuilleton, tel est son nom.

La rentrée littéraire a vu la sortie de 654 nouveaux romans : c’est 50 de moins que l’an dernier, la quantité n’est pas toujours un signe de qualité. Personne n’a donc dit que cette rentrée était de mauvaise qualité ! Tant mieux pour la lecture calme, tranquille...

À noter : cet été, au Musée du Louvre, s'est tenue une excellente exposition intitulée "Le papier à l’œuvre", soutenue par Canson : elle fait l’objet d’un très beau livre bien documenté, édité chez Hazan. Il doit encore être disponible... sur Internet ! Autre livre plein d’humour : publié depuis juin dernier par Gallimard Jeunesse, "C’est un livre" de Lane Smith est dans le même esprit que les vidéos amusantes sorties récemment au sujet de la modernité du livre (ex. : BOOK : la révolution technologique). Disponible chez vos libraires !

Bon courage à tous.

Contact

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation, en Europe et aux USA, de la quasi-totalité des papiers impression-écriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique et comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente,...).

 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
 
Mise en page : A. Pandolfi