Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > GOTA : des conseils techniques mis en études
Révision : 23 novembre 2006
GOTA : des conseils techniques mis en études
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

Le GOTA (Groupe Offset des Techniques Avancées) est une association créée en 2001 afin de comprendre l’évolution des techniques au sein des industries graphiques. Ses fondateurs sont : Système Brünner France, Coates Lorilleux, l'École Française de Papeterie et des Industrie Graphiques (EFPG), la Fédération de l’Imprimerie et de la Communication Graphique (FICG), Heidelberg, Mac-Dermid, Kodak Graphic Communications Group, StoraEnso France et Sun Chemical. Des spécialistes de l’offset mettent en commun leurs compétences afin de tirer les conséquences de ces évolutions et d’apporter des conseils et des solutions concrètes répondant aux attentes des imprimeurs. Son objectif : améliorer la qualité et la productivité dans le respect des règles environnementales et de sécurité. En outre, le GOTA apporte son soutien aux imprimeurs dans leur démarche de réflexion sur le potentiel des nouvelles technologies : pour ce faire, il publie plusieurs études afin de les aider dans leurs choix d'investissements et dans la mise en place de nouveaux équipements.

Jean-Claude Sirost
(22 novembre 2006)

Étude 1 - Impact des plaques de CTP sur le procédé d'impression offset

   
En savoir plus...
GOTA : impact des plaques CTP sur le procédé offset
 

La première étude du GOTA a été publiée en Janvier 2003. Elle est  consacrée à l’impact des plaques CTP sur le procédé d’impression offset. La progression des systèmes computer-to-plate installés en Europe confirme l’avènement du numérique.
L’objectif est, en premier lieu, de mettre en commun les connaissances et les expériences de chacun des acteurs. Puis, par des essais de validation en laboratoire, de comparer le comportement des presses faces aux différentes technologies de plaques. Enfin, d’optimiser la mise en place et l’utilisation de l’outil de travail en sensibilisant les utilisateurs sur les démarches nécessaire à l’obtention d’une bonne performance de ce nouvel outil de production.

Étude 2 - Environnement et industries graphiques : des solutions pertinentes

  GOTA : environnement et industries graphiques
 

Cette étude, publiée en février 2004, aborde la démarche environnementale. Elle présente des solutions pertinentes des fournisseurs de la chaîne graphique répondant à cette problématique souvent associée à un coût. Cette étude précise les conditions technico-économiques sous lesquelles ces solutions sont intégrables dans les entreprises et montre que, sauf cas exceptionnel, l’aspect économique n’est jamais insurmontable. Les solutions présentées intègrent :
- des équipements spécifiques ou non ;
- des consommables ayant moins d’impact direct ou indirect sur l’environnement ;
- de bonnes pratiques permettant soit d’optimiser les emballages soit de limiter ou contrôler la consommation de produit.
Cette démarche montre qu’il est nécessaire d’impliquer l’ensemble du personnel de l’entreprise, sans toutefois modifier profondément son organisation.

Étude 3 : Offset : comprendre et maîtriser le mouillage

GOTA : comprendre et maîtriser le mouillage en offset
 

Cette étude, publiée en janvier 2005, porte sur la compréhension et la maîtrise du mouillage en offset. Un sujet délicat car la solution de mouillage ne se voit que dans le cas d’incidents offset. Elle se dose, se régule par un contrôle asservi à des mesures, s’anticipe par sa quantité idéale par rapport à la plaque et son rendu sur l’imprimé. Son rôle essentiel dans le procédé offset par son effet sur la productivité (taux de gâche souvent relié à un mauvais dosage), et sur la qualité de l’imprimé (élargissement du point de trame, mauvais tendu des aplats et retard de séchage générant une attente de façonnage et souvent de mauvaises résistances aux frottements). Cette précision sur les effets de la solution de mouillage sur les divers éléments de l’impression se conclut par les bonnes pratiques de sa mise en œuvre.

Étude 4 : Couleur et impression : la recherche de l'excellence

  GOTA : couleur et impression
 

La recherche de l’excellence dans le domaine de la couleur est la thématique de la 4e étude. Elle dresse un bilan des méthodes et des outils utilisés pour reproduire dans les meilleures conditions possibles un original en impression offset.
La subjectivité de la vision colorée induit une attention toute particulière aux conditions d’observation. Le choix du bon couple encre/support permet d’optimiser le rendu colorimétrique. L’épreuvage, s’il devient l’ambassadeur de la chaîne graphique, doit d’être calibré de la manière la plus parfaite possible afin de faire coïncider son espace colorimétrique avec celui de l’impression offset. L’ensemble de la chaîne graphique doit uniformiser méthodes et outils de mesure de la couleur sous peine de ne pas obtenir le résultat escompté.
Enfin, le choix des divers éléments d’impression et de leurs répercussions sur le rendu colorimétrique met en avant le besoin d’une méthodologie la plus stricte possible dans la réalisation de la couleur.

Étude 5 : Couleur et impression : la recherche de l'excellence (suite)

GOTA : couleur et impression
 

Cette étude complète la précédente portant sur la description des méthodes et des outils utilisés pour reproduire un original en impression offset.
Elle décrit les méthodes et outils nécessaires pour observer et mesurer la couleur d’une impression offset dans les meilleures conditions possibles, similaires à l’épreuvage. La subjectivité de la vision colorée induit une attention toute particulière aux conditions d’observations. Le choix des bonnes techniques de mesure permet d’optimiser le contrôle qualité et la communication "couleur". Il doit être couplé à une rigueur d’observation visuelle ainsi que de l’utilisation de la standardisation du procédé d’impression. Ce choix est le lien incontournable rendant objective la communication entre le créateur et l’imprimeur . De ce choix dépendra pour une grande part l’écart séparant l’original de l’imprimé et sera la caution de l’assurance qualité. Enfin, le choix de l’instrument de mesure et la sensibilité de différents paramètres choisis (trame, support imprimé, encres, vernis, plaque, blanchet), permettent de se rendre garant de sa production. Les méthodes et outils que l’on dispose aujourd’hui, permettent d’entrevoir une assurance qualité s’intégrant rapidement au contrôle en ligne sur presse.

Contact

Lionel Chagas

 
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2006
 
Mise en page : A. Pandolfi