Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles > Les carrières des ingénieurs EFPG
Révision : 28 Février 2005
Les carrières des ingénieurs EFPG : section Imprimerie et Transformation
 

Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
Le Jeudi 22 janvier 2005 s’est déroulée à l'EFPG, le vingtième anniversaire de la première promotion d'ingénieurs EFPG diplômés de la section "Imprimerie-Transformation". Parmi les 80 personnes présentes, 40 ingénieurs diplômés de cette section ont pu écouter les interventions de représentants de nos professions : Jacques Chirat, Président de la Fédération de l'Imprimerie et de la Communication Graphique, François Dulac et Philippe Queinec, respectivement Président et Secrétaire Général du SICOGIF, Charles Ménoret, Président du Groupement des Métiers de l'Imprimerie, Gérard Démocrate, Président du Directoire de la Société Professionnelle des Papiers de Presse, François Mathieu , Vice Président de l'Association Technique de la Flexographie. Gérard Coste a, ensuite, effectué un rappel historique du démarrage de cette section à l'EFPG. Puis Bernard Pineaux a présenté les résultats d'un sondage relatif à l'évolution des diplômés de cette section, ainsi que les orientations prises par la formation des ingénieurs à l'EFPG. Enfin, une table ronde réunissant 14 "anciens de l'EFPG", représentatifs de la diversité des professions exercées et des carrières offertes dans ces branches professionnelles, a commenté les propos tenus précédemment. La richesse des débats nous a fait oublier l'heure et presque rater l'apéritif…
 

Bernard Pineaux
(28 février 2005)

Le point sur les carrières des ingénieurs EFPG

En savoir plus...

La cérémonie de célébration des 20 ans de la première promotion d'ingénieurs diplômés de la section Imprimerie-Transformation (IT) de l'EFPG a été l'occasion de faire le point sur les carrières de ces ingénieurs et de réfléchir à l'adéquation entre la formation de l'EFPG et les métiers exercés par ses anciens élèves.

C'est ainsi que les résultats d'une enquête, menée auprès d'une moitié des 440 ingénieurs EFPG "Imprimerie et Transformation" (IT), ont été présentés. Ils apportent un certain nombre d'informations intéressantes, résumées ci-dessous.

Pour les débutants :

    88 % des ingénieurs EFPG - IT débutants ont trouvé un emploi en moins de 3 mois après le début de leur recherche
    13 % des ingénieurs EFPG - IT sortis ces 5 dernières années ont débuté leur carrière dans des entreprises de moins de 20 salariés
  65 % des débutants sont embauchés par des entreprises de +100 salariés
  40 % des ingénieurs IT débutent dans des imprimeries Offset
  Les ingénieurs IT débutants sont employés à des postes de production, de qualité, de R&D ou dans le cadre de projets. 12 % d'entre eux dirigent un service dès leur premier emploi

Après quelques années :

    Les entreprises de toutes tailles (petites, moyennes et grandes) se partagent les effectifs des ingénieurs EFPG
  Les emplois des ingénieurs EFPG ne sont plus liés en majorité à l'offset mais concernent l'ensemble de la chaîne graphique, et d'autres secteurs comme les fournisseurs, les cabinets de consultants et la formation
  Après quelques années, 40 % dirigent un service et 10 % une unité de production

 
Quelles compétences pour ces carrières ?

Au delà des compétences techniques, la pratique d'une étrangère comme l'anglais est incontournable. 77 % des ingénieurs EFPG IT pratiquent l'anglais régulièrement dans le cadre de leur profession. Sur le plan technique, la connaissance du matériau papier et des procédés d'impression sont les compétences de base de l'ingénieur EFPG IT. Cependant les "anciens de l'EFPG" ont signalé quelques difficultés au cours de leur carrière sur des points particuliers relatifs :

    Aux connaissances techniques propres aux procédés d'impression de leur premier emploi (spécificités métiers liées à chaque entreprise)
  Au management, lors du premier emploi et même après...
  Au marketing et à la finance, et ceci à mesure qu'ils prennent des fonctions de direction

 
Une table ronde pour évoquer les expériences de chacun

Toutes ces observations ont servi à lancer le débat dans une table ronde qui rassemblait 14 ingénieurs EFPG IT répartis sur les 20 promotions sorties et exerçant des fonctions à responsabilités dans des secteurs très divers (édition, imprimerie, fournisseur, transformation) en France et à l'étranger (Allemagne, Angleterre, Suisse).

La notion de management a particulièrement retenu l'attention des intervenants : peut-on l'enseigner dans une école ? Est-ce "inné" ou "acquis" ?

L'ensemble des intervenants, auxquels se sont joints certains membres de l'assistance, était d'accord pour dire que l'école ne pouvait qu'enseigner les bases de management, mais que cette discipline s'apprenait essentiellement "sur le tas", d'autant mieux que les expériences professionnelles étaient diversifiées.

L'ouverture culturelle à l'international fut également citée comme un moyen efficace de s'initier au management et à ses exigences. En effet, de même qu'un bon manager dans un pays donné ne le sera pas automatiquement dans un autre, un bon dirigeant au sein d'un groupe n'a pas nécessairement les mêmes qualités qu'un dirigeant de PME.

Cela dit, l'école peut, dans son fonctionnement, mettre en évidence des valeurs telles que l'éthique professionnelle, le respect de l'individu et la rigueur d'une politique, et ainsi aider ses étudiants à consolider les bases nécessaires à leur pratique du management. La certification ISO 9001 de l'EFPG est, de ce point de vue, significative : en effet, elle concrétise la première étape de la démarche d'amélioration continue que l'école a entreprise et qui servira de modèle de fonctionnement à ses futurs diplômés.
 

Situation économique difficile pour la branche imprimerie

L'autre point important, évoqué lors de cette table ronde, fut la situation économique de la branche et le contexte de concurrence étendue à l'échelle européenne, voire mondiale. Si le constat de cette concurrence et des dégâts qu'elle peut causer au sein des entreprises du secteur est facile à établir, certaines suggestions ont été émises.

D'une part, il est aisé de s'appuyer sur un réseau et sur la créativité qui peut résulter de la mise en commun de compétences. En effet, les ingénieurs EFPG IT ont un patrimoine commun qu'ils peuvent mettre à profit ensemble pour créer des structures pérennes.

D'autre part, il subsiste des niches dans lesquelles les ingénieurs EFPG IT ont toute leur place et pour lesquelles la concurrence lointaine de pays émergents ne s'applique pas. Il s'agit par exemple des journaux d'annonces gratuits, dont le modèle économique impose une distribution locale à très court terme.
 

Conclusion

La richesse des débats nous a fait regretter que l'après-midi ne soit pas plus longue et nous encourage a réitérer prochainement ce type d'évènement, sans nécessairement attendre une date anniversaire pour l'EFPG.

Une visite des laboratoires, commentée par Naceur Belgacem, est venue ponctuer cette après-midi très intéressante. Enfin, le dîner a permis de poursuivre les nombreux et fructueux échanges entre les anciens et le personnel de l'EFPG.
 

Un grand merci à tous nos participants et au sponsor de cette cérémonie, Ahlström...

L'EFPG tient à renouveler ses remerciements aux personnes qui ont accepté de faire le déplacement jusqu'à Grenoble pour témoigner, enrichir les débats et l'aider dans l'amélioration de sa formation et de ses services aux industries graphiques et de la transformation.

L’ensemble de cet évènement a été généreusement sponsorisée par la société Ahlström, représentée par Olivier Salaun, Directeur des achats.

 
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2005
 
Mise en page : J. ROUIS