Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelles >  Papier et Document
Révision : 25 Novembre 2004
Papier et Document
 

 Nouvelle précédenteListe des nouvelles Nouvelle suivante
De Bordeaux à Dallas... j'ai eu la chance de pouvoir participer en Octobre 2004 à deux conférences professionnelles fort intéressantes sur les thèmes du papier et du document !
La première organisée, à Bordeaux, par l' Association technique de l'industrie papetière (l'ATIP) était axée sur des thématiques visant à améliorer la productivité des papetiers. Le congrès portait sur des problématiques liées à l'environnement, aux économies d'énergie et à la performance de la ligne de production.
La seconde était organisée, à Dallas (USA) par XPlor, Association internationale des Utilisateurs de Systèmes de Documents Electroniques, tous des professionnels du document numérique imprimé. Cette Global Conference 2004 proposait de faire le point sur tous les métiers autour de l'impression numérique dans le monde de l'imprimerie et celui de l'éditique.

Jacques de Rotalier
(25 Novembre 2004)

Le lien entre ces deux évènements ?

En savoir plus...

Un même amour du métier. Les papetiers se rencontraient pour la 57e fois au sein de l'ATIP et, les professionnels du document pour la 25e fois autour de Xplor... Et toujours avec le même plaisir d'échanger sur ce qui fait le coeur de chacun des métiers : l'amour de la matière papier, d'un côté, et, l'amour du document bien fait de l'autre, document qui circule bien et, s'imprime de mieux en mieux grâce à une gestion de la couleur de mieux en mieux pdans les procédés d'impression numérique.

Une même soif de savoir. Elle met la formation au coeur de la " Global Conference" de XPlor, avec 200 conférences, et un " pavillon éducatif" animé, chaque année, par un ou plusieurs fournisseurs. Xplor  fait de cette rencontre annuelle,  un moment fort pour la formation. L' ATIP partage également ce souci de formation, en effet pour la deuxième fois, elle organisait un "Forum des opérateurs" qui attiré plus de 1000 hommes et femmes des usines, soit 5 % de cette communauté ! Il fallait voir comment les opérateurs, installés comme dans un studio radio, se sont emparés des micros pour commenter et discuter leur métier, pour réaliser la passion qui les anime. Pourtant le métier se complexifie, s'informatise, en un mot se modernise à vitesse grand V. Il semblerait que les fabricants de verre s'intéressent aussi à ce genre de formule qui permet le progrès des hommes et des entreprises...

Une même préoccupation pour les gains de productivité. Le papier est une matière, très disponible, simple d'usage et, d'un coût très raisonnable, mais la pression des clients, et, la concurrence d'autres médias comme les médias électroniques, font qu'il est nécessaire de toujours gagner en productivité.... Et là l'informatique (l'électronique) aide le papetier dans sa quête permanente d'amélioration de ses produits tant au niveau des ressources énergétiques que chimiques.

L'homme du document compte sur son cerveau, et les solutions que celui ci imagine pour faire dialoguer entreprises et clients, entreprises et administrations, administrations et usagers, services internes entre eux, etc... Et là, l'imagination Européenne semble bien mieux utiliser les ressources du numérique... Le secteur du logiciel Européen, dans le document, comme ailleurs,  n'a rien à envier à l'Américain : être 15 et maintenant, 25 est plutôt stimulant, les américains nous envient cette créativité !!!

Document versus Papier ?

Le papier a été le support quasi exclusif du document jusque dans les années 60/70. Puis l’irruption de l’informatique a fait croire que l’on pourrait se passer de ce support qui paraissait archaïque à certains.  Aujourd’hui, le papier est toujours là mais il partage ce monopole avec l’écran, le cd, ... Et la couleur liée à l'impression numérique est le nouvel enjeu de ce matériau. Récemment, un désigner spécialisé dans  la vidéo me disait combien il avait découvert l'intérêt de mieux connaître ce média et sa technicité pour adapter son utilisation au marché et au secteur de la création.

Seulement, le papier est un média tellement simple d’utilisation qu’on a souvent tendance à  oublier qu’il met en oeuvre des technologies très modernes et très complexes pour sa fabrication : les 5 à 20 millions de fibres que contient une simple feuille de papier A4 sont loin d’avoir dévoilées tous leurs secrets… Génie chimique, biotechnologies commencent à s’intéresser sérieusement à la fibre de bois, ressource renouvelable, et, matière essentielle à la constitution du papier, pour un bon moment encore, semble t il. Encore une fois, le combat des anciens et des modernes n’a guère d’intérêt : chaque média cherche sa place dans le monde tel qu’il se construit... L’écran se lit, se programme, fait appel quasi exclusivement au cerveau, le papier est un média qui fait appel aux sens et au cerveau, à chacun son rôle, sa place, tels que les hommes les choisiront.

Jacques de Rotalier a passé 30 ans dans la commercialisation en Europe et aux USA, de la quasi-totalité des papiers Impression/Ecriture. Il intervient maintenant comme journaliste dans des revues spécialisées de la chaîne graphique, ainsi que comme consultant papier (perspectives stratégiques, achat, vente, ...).
e-mail : rotajac@noos.fr

 
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
   Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base   
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2004
 
Mise en page : J. ROUIS