Accueil Plan du site Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
NOUVELLE cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Nouvelle > Imprimantes couleur : un nouveau procédé ?
08 septembre 1997

Imprimantes couleur : un nouveau procédé ?

Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante

Jean-Claude Sohm
(08 septembre 1997)
 

On connaît les imprimantes à jet d'encre, les imprimantes laser, les imprimantes thermiques à contact, et celles à sublimation. Le nouveau procédé "thermo-autochrome" de Fuji fait son apparition sur le marché, après avoir été présenté à l'exposition Comdex de novembre dernier.

Ce procédé utilise un papier spécial comme unique produit consommable : pas d'encre, pas de toner, pas de ruban. Ce papier est constitué de cinq couches : une base, trois couches contenant chacune un colorant révélé par la chaleur pour donner chacune des trois couleurs (cyan, magenta, et jaune), et une protection superficielle transparente à bonne résistance thermique.

Dans l'imprimante, la tête thermique est d'abord utilisée à basse énergie pour générer la composante jaune de l'image. La page est ensuite irradiée avec une lampe UV qui détruit le colorant jaune non révélé. Le processus est ensuite répété à moyenne énergie pour le magenta, puis à plus haute énergie pour le cyan. Il fournit des images en 16 millions de couleurs.

Comme on le devine immédiatement, le procédé possède un défaut : la couleur noire est absente en tant que telle. Elle est générée en CMJ, ce qui lui donne un aspect brun foncé. Ceci empêchera très probablement le procédé d'être utilisé pour concevoir un système d'épreuve numérique.

On ne trouve actuellement sur le marché que trois imprimantes utilisant le procédé thermo-autochrome :

    un modèle professionnel, la NC-500 de Fuji : format A4, 300 dpi, 2 minutes au maximum par image, avec un coût moyen de 42000 F pour la machine et de 12 F par feuille de papier ;
  deux modèles destinés au particulier qui pratique la photo numérique et fait lui-même ses tirages. Ces machines ont un format nettement plus petit : 9 x 13 cm pour la NC-3D de Fuji et 10 x 15 cm pour le TruPhoto de Panasonic. Leur résolution est plus faible : 150 dpi environ. Ces machines sont plus lentes que la précédente, mais leur coût est abordable (inférieur à 4000 F). Le papier coûte 5 F par photo.

Sur internet, une étude comparative (lien rompu) semble montrer que les imprimantes utilisant le procédé thermo-autochrome fournissent une image de qualité comparable à celle des imprimantes à sublimation.

 
 
Nouvelle précédente Liste des nouvelles Nouvelle suivante
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base 
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2002