Accueil     Plan | Recherche     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
Le logo du CERIG MÉMOIRE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Technique > Mémoires > Caractéristiques techniques des machines à papier en Chine Révision : 10 octobre 2007  
Caractéristiques techniques des machines à papier en Chine
             Sylvain CARLIOZ et Pierre COULON

Élèves ingénieurs 2e Année
 Mai 2007
Mis en ligne en Octobre 2007
 

       
     
  Plan  
I - Introduction
II - État de l'art en Chine
III - Étude de marché et analyse concurrentielle
IV - Approche stratégique et perspectives
V - Conclusion
VI - Bibliographie - Webographie
     
Mémoire précédent    Liste des mémoires    Page technique    Mémoire suivant
Précédent Liste Thèmes Suivant

I - Introduction
Plan 

La Chine connaît actuellement une croissance économique importante. La croissance industrielle du pays, très forte, implique que son industrie se trouve à la pointe de la technologie. L’industrie papetière chinoise n’échappe pas à cette mouvance. Ces dernières années, les investissements les plus massifs et les plus pointus en matière de machines à papier, ont été faits en Asie et particulièrement en Chine.

Ainsi, il est intéressant de caractériser techniquement les nouvelles installations de machines à papier en Chine afin de connaître leur potentiel de production et de savoir si ces machines peuvent s’imposer sur un marché mondial.

Il est également pertinent de se demander si cette évolution va s’inscrire dans le long terme. Aujourd’hui, il semble plus intéressant de délocaliser et d’implanter une nouvelle machine en Chine mais cette situation va-t-elle perdurer ? L’analyse économique permettra de répondre à la question.

II - État de l'art en Chine
Plan 

II-1.  Descriptif technique des installations

Il est impossible de réaliser une liste exhaustive de toutes les installations présentes sur le territoire chinois. Environ 10 000 machines à papier sont obsolètes qui produisent moins de 50 000 tonnes/an. Dans les prochaines années, elles devront fermer pour diverses raisons : pollution, productivité trop faible et arrivée des nouvelles machines performantes sur le marché. Il n’est donc pas intéressant de faire un descriptif de ces vieilles installations.

                Papeterie traditionnelle en Chine       Système de raffinage traditionnel en Chine
  Figure 1 - Une papeterie et un système de raffinage traditionnels en Chine
(FLYNN R. China's pulp and paper industry: what low-cost labor advantages?, 2006)
       

Le descriptif technique porte sur des installations récentes réalisées par les grands constructeurs mondiaux Voith, Metso et Allimand.

Sociétés Constructeurs
de machines
Date de
démarrage
Type de
papier produit
Gamme de
grammage
(g/m2)
Vitesse à
l'enrouleuse
(m/min)
Laize à
l'enrouleuse
(mm)
Technologie
particulière
Mudabjiang Hengfeng Allimand Juillet 2006 Papier fin/technique 28-45 700 3 800
  • CDT SFP, distributeur central
    & contrôle de profil par dilution

  • A-sizer à 2 têtes

  • Calandre A-soft à bombé variable

Mudanjiang Hengfeng
Paper Group
Allimand Juin 2006 Papier fin/technique 20-50 500 3 860
  • CDT SFP, distributeur central
    & contrôle de profil par dilution
  • A-sizer à 2 têtes
  • Calandre A-soft double
Sichuan Jinfeng Allimand Juillet 2003 Papier impression
écriture mince
32 - -
  • A-sizer à 2 têtes
  • Calandre A-soft double
Shandong Taishan
Paper Mill
Allimand Août 2001 Papier offset/LWC 70-90 1 100 5 200
  • Caisse hydraulique S
  • A-Sizer
  • Calandre dure
  • Calandre A-Soft à bombé variable
Shandong Huatai Group Voith Juillet 2003 Papier journal 48 1 408 - Système complet de désencrage
Asia Pulp & Paper Voith Juillet 1999 Papier fin 50 1 458 10 500  
Buhui Voith Juillet 2003 Papier ondulé/couverture 90-250 600 6 230
  • Système de couchage en ligne
  • Système de désencrage en ligne
Shandong Huatai Group Voith Décembre 2006 Papier journal 40-60 1 900 10 200  
UPM Metso Mai 2005 Papier fin 20-50 2 000 10 400  
Zhejiang JiAm Paper Packet Metso 2007 Papier impression écriture 90-200 1 100 7 250 Carton plat à 3 couches
Sun Paper Metso 2001 Papier couché 150-300 600 3 700 Couchage en ligne
Jianhui Metso Mai 2004 Papier couché haute qualité 100-300 700 4 950  
Fujian Mengli Paper Metso Août 2006 Papier tissu 10-30 1 600 2 800  
Heng An Paper Metso Septembre 2006 Papier tissu 18-25 1 720 2 000  

Tableau 1 - Synthèse des caractéristiques techniques des machines à papier en Chine

La demande de papier en Chine est telle que de nouvelles machines à papier sont construites pour produire tous les types de papier : journal en grande partie, impression écriture, couché, tissu, fin, cigarette.

Les nouvelles machines à papier chinoises sont parmi les plus performantes du monde et bénéficient des technologies les plus avancées. Les machines Allimand, par exemple, dont dotées des techniques les plus récentes comme les caisses de tête SFP, les A-Sizer et les calandres A-Soft.
Asia Pulp & Paper Co. ainsi que Shandong Huaitai Group ont investi dans les laizes machine les plus grandes du monde. Les vitesses de production sont aussi parmi les plus élevées.
 

II-2.  Localisation des sites de production

Les machines à papier sont implantées dans des régions bien précises en Chine où le développement est suffisant pour apporter tout ce dont elles ont besoin : demande très forte en électricité, voies d’accès routières, maritimes et ferroviaires, main d’œuvre… De plus, les grands groupes chinois s’installent prioritairement dans les zones économiques spéciales où des conditions fiscales avantageuses (taxes allégées) favorisent le développement des usines. C’est pourquoi 80% des usines de papier sont installées dans quatre régions de Chine : Shandong, Jiangsu, Zhejiang et Guangdong (en vert sur la carte).

                Les sites papetiers en Chine      
  Figure 3 - Les sites papetiers en Chine
Source : FLYNN R. China's pulp and paper industry: what low-cost labor advantages?, 2006
 
     

III - Étude de marché et analyse concurrentielle
Plan 

III-1. Caractérisation du marché chinois

Pour caractériser le marché chinois des machines à papier, il convient d'identifier les acteurs qui y interviennent, les concurrents potentiels et d'analyser l'intensité concurrentielle de ce marché à l'aide du diagramme de Porter.

III-1-1. Identification des acteurs

Cette étude porte sur le marché chinois des machines à papier et sur les constructeurs de machines potentiellement capables de construire un nouveau site de production en Chine. Il faut distinguer principalement les constructeurs internationaux qui s'imposent sur ce nouveau marché grâce à leur renommée et surtout à leur savoir-faire. Pourtant, des constructeurs plus marginaux arrivent à prendre des parts de marché en profitant d'une demande très forte. Enfin, il y a aussi quelques gros constructeurs chinois comme Shanghai-Chenming Paper Machinery, racheté par Metso en 2006, ou encore des petits constructeurs qui fabriquent certaines parties relativement simples de la machine (par exemple, les rouleaux sécheurs).

Ces machines à papier sont en principe destinées à de grands groupes internationaux. Toutefois, il est relativement difficile pour un étranger de s’implanter en Chine il faut faire un joint-venture la plupart du temps – et le plus souvent, une grande partie des machines à papier sont exploitées par des groupes locaux.

Amont Aval
Constructeurs de machines majoritaires
  • Metso
  • Voith
  • Allimand

Constructeurs divers

  • Mitsubishi Paper
  • Over Meccanica (Italie)
  • Tristar Industries (Canada)
  • PM Poland
  • Kyoung Yong Machinery (Corée du Sud)

Constructeurs locaux

  • Shanghai-Chenming Paper Machinery (Metso)

 

Groupes papetiers internationaux
  • UPM Kymmene
  • Stora-Enso
  • ArjoWiggins

Groupes papetiers chinois

  • Jiam Paper Packet
  • Sun Paper
  • Huatai Group
  • Mudabjiang Hengfeng
  • Taishan Paper Mill
  • Mudanjiang Hengfeng Paper Group
  • Sichuan Jinfeng
  • Asia Pulp & Paper

Tableau 2 - Identification des acteurs de marché des machines à papier en Chine

III-1-2. Concurrents potentiels

Les concurrents potentiels sur le marché des machines à papier en Chine sont quasi-inexistants. Cela s’explique en partie par la connaissance et le savoir-faire exigés par la construction d’une nouvelle machine à papier compétitive. Aujourd'hui, il ne suffit pas de construire une machine avec des performances modestes, mais il faut que le constructeur soit capable de proposer aux groupes chinois le meilleur de la technologie afin de garantir une machine compétitive et donc rentable.

Actuellement, les ateliers de fabrication de la Chine, aux coûts de production beaucoup plus faibles que ceux des pays occidentaux, sont une menace réelle. Il paraît évident que les constructeurs internationaux, Voith et Metso essentiellement, cherchent à fabriquer le plus possible sur place afin de limiter leurs coûts de production. Voith a déjà construit des ateliers de sous-traitance en Chine pour une partie de ses activités de fabrication liées au marché chinois.

Dans les années à venir, il n’est pas exclu que les Chinois maîtrisent les technologies papetières. À partir de là, le constructeur chinois deviendra un concurrent de taille pour les grands constructeurs mondiaux. Ces derniers doivent garder leur avance en investissant massivement dans la recherche et le développement de nouvelles technologies.

III-1-3. Analyse de l'intensité concurrentielle du marché par le diagramme de Porter

                Analyse de l'intensité concurrentielle du marché chinois des machines à papier par le diagramme de Porter      
  Figure 4 - Analyse de l'intensité concurrentielle du marché chinois
des machines à papier par le diagramme de Porter
 
     

La fabrication manuelle du papier en Chine ne peut être considérée comme un substitut car les quantités produites sont négligeables. Pourtant, une grande quantité du papier est encore produite avec des machines obsolètes ce que l’on peut considérer comme une production artisanale et ces machines deviennent de moins en moins rentables.
Dans les années 70 et 80, il y avait environ 10 000 papeteries de petite taille produisant moins de 6000 tonnes/an. Ces dernières années, 5000 papeteries produisant moins de 5000 tonnes/an, proches de la rivière Huai et du lac Tai, ont été fermées pour cause de pollution trop importante. En 1997, 1180 papeteries produisaient moins de 10 000 tonnes/an pour une production totale de 18,58 millions de tonnes/an soit 68% de la production totale de papier en Chine.

C’est donc encore une activité très importante mais elle est appelée à disparaître en raison de l'énorme pollution engendrée par des installations devenus trop vieilles. Dans un avenir proche, elles seront remplacées par des machines récentes, ce qui ouvre un large marché aux constructeurs de machines à papier en Chine comme en témoigne la figure 5.

                Production de papier en Chine avec des installations récentes et des installations anciennes      
  Figure 5 - Production de papier en Chine avec des installations récentes
[New China : basée sur l'importation de pâte & FCR]
et des installations anciennes
[Old China : basée sur la pâte Kraft]
Source : FLYNN R. China's pulp and paper industry:
what low-cost labor advantages?, 2006
 
     

III-2. Environnement économique

L'analyse de l'environnement économique s'appuie sur les facteurs de développement, le coût de la main d'oeuvre et l'analyse de la production de papier carton.

III-2-1. Facteurs de développement

Depuis 2005, la Chine est la quatrième puissance économique du monde. En 2006, avec une croissance de son PIB atteignant le chiffre record de 10,7%, elle se place parmi les pays ayant le développement économique le plus rapide du monde. Cette croissance est essentiellement due aux exportations et à la présence de très nombreuses entreprises étrangères sur le sol chinois. Cette montée en puissance fait augmenter le niveau de vie de la population. Celle-ci atteignant les 1,3 milliards d’individus, le potentiel de développement du marché intérieur est énorme car pour le moment seule une faible part d’entre d’eux profite de l’enrichissement du pays.

Cette croissance économique exceptionnelle est visible dans le secteur papetier. Avec une consommation de 30 kg de papier en moyenne par habitant et par an – cette valeur est très inférieure à celle des pays développés soit 150 kg par an et par personne , les perspectives d’évolution sont démesurées.

III-2-2. Le coût de la main d'œuvre

La Chine a également un énorme avantage sur ses concurrents occidentaux. Comme la plupart des pays émergents, le coût salarial est très inférieur à celui des pays industrialisés. Alors qu’en Europe et aux États-Unis le coût moyen horaire est de 10 € brut par heure, en Chine, il est inférieur à 1 € brut. Afin de rester compétitives, les firmes des pays développés se voient contraintes de baisser leurs coûts de production et cette baisse se traduit souvent par la délocalisation d’unités de production dans les pays à main d'œuvre peu onéreuse.

III-2-3. Analyse de la production de papier carton

Depuis les années 80, la production en papier et carton ne cesse de croître.

                Production de papier et carton en Chine      
  Figure 6 - Production de papier et carton en Chine, en tonnes
Source : FAO - ForesSTAT
 
     

Comme l'indique la figure 6, de 7 millions de tonnes par an en 1980, la production est passée à plus de 50 millions de tonnes par an fin 2005. Cette production colossale est-elle destinée à l’exportation ou à la demande du marché intérieur ?

                Quantité de papier carton exportée par la Chine      
  Figure 7 - Quantité de papier carton exportée par la Chine, en tonnes
Source : FAO - ForesSTAT
 
     

Comme l'illustre la figure 7, en 2005, seule 10 % de la production totale chinoise est exportée, la majeure partie de la production servant à alimenter le marché interne. Cette situation est très différente de celle observée en Europe par exemple, où 50 % de la production est destinée à l’exportation.

En revanche, la Chine importe une quantité importante de papier, environ 10 millions de tonnes dans les années 2000 comme le montre la figure 8 ci-dessous. Toutefois, la courbe de l’importation de papier carton semble amorcer un léger déclin, ce qui peut être expliqué par le fait que la production interne chinoise commence à absorber le marché.

                Quantité de papier carton importée par la Chine      
  Figure 8 - Quantité de papier carton importée par la Chine, en tonnes
Source :FAO - ForesSTAT
 
     

Après l'étude du marché du papier carton en Chine d'un point de vue global, voyons quelles sont les différentes sortes de papier qui dominent le secteur.

Depuis les années 80, la production chinoise de papier journal a été multipliée par 6, passant de 500 000 à 3 millions de tonnes ainsi que le montre la figure 9.

                Production de papier journal en Chine      
  Figure 9 - Production de papier journal en Chine, en tonnes
Source : FAO - ForesSTAT
 
     

La figure 10 illustre l'augmentation très importante de la production en Chine de papier destiné au secteur de l’emballage, passant de 5 millions de tonnes en 1986 à plus de 25 millions de tonnes en 2005.

                Production de papier pour emballage en Chine      
  Figure 10 - Production de papier pour emballage en Chine, en tonnes
Source : FAO - ForesSTAT
 
     

En ce qui concerne le papier impression-écriture, l’augmentation de la production chinoise est tout aussi remarquable comme l'indique la figure 11 même si le tonnage est moins important (de l’ordre du million de tonnes en 2005).

                Production de papier impression-écriture en Chine      
  Figure 11 - Production de papier impression-écriture en Chine, en tonnes
Source : FAO - ForesSTAT
 
     

Le reste du tonnage total est réparti entre différents type de papiers comme les papiers couchés (900000 tonnes en 2005), le carton plat (600000 tonnes en 2006),…

Ce qui peut ressortir de cette étude du marché chinois est que la majeure partie de la production concerne des papiers à faible valeur ajoutés tels que le papier journal et le papier pour emballage. Il en résulte une importante quantité de papier produit à partir de papiers récupérés, comme le démontre la figure 12. En 2005, un tiers de la production totale de papier carton est issu de la chaîne de recyclage soit environ 18 millions de tonnes.

                Production de papier recyclé en Chine      
  Figure 12 - Production de papier recyclé en Chine, en tonnes
Source : FAO - ForesSTAT
 
     

III-3. Contexte réglementaire

Zones économiques prioritaires et normes écologiques permettent de définir les contours du contexte réglementaire dans lequel se trouve le marché chinois des machines à papier.

III-3-1. Zones économiques prioritaires

Pour assurer la progression économique du pays, le gouvernement chinois a créé au début des années 80 des zones économiques spéciales dans lesquelles l’implantation des industries de pointe est favorisée, notamment par des mesures fiscales avantageuses. Situées pour la plupart sur le littoral, ces zones sont principalement dédiées aux investisseurs étrangers désireux de s’implanter en Chine. Les investissements en machines à papier ont lieu essentiellement dans ces régions : Shandong, Jiangsu, Zhejiang et Guangdong.

III-3-2. Normes écologiques

Les effluents provenant de l'activité industrielle papetière sont responsables en grande partie de la pollution des eaux en Chine. Industrialisation rapide et à grande échelle et prise de conscience tardive ont abouti en 1997 au constat suivant :  le secteur de la papeterie était responsable de 47,5 % de la pollution DCO (Demande Chimique en Oxygène) du pays. Cette situation s'expliquait par le fait que les unités de fabrication étaient souvent de petites structures mal gérées et que seule la productivité importait.

Désormais, l’arrivée de firmes structurées de grande taille et la pression du gouvernement chinois sur ces entreprises permettent une diminution de la pollution. Bien sûr, mettre en place des centrales de traitement des eaux usées de process représente un coût important mais, face à la préoccupation mondiale quant au devenir de la planète, la crédibilité de la Chine et de son industrie repose sur ses efforts de préservation de l’environnement.

IV - Approche stratégique et perspectives
Plan

IV-1. Variables essentielles

Trois paramètres doivent être pris en compte pour déterminer l'approche stratégique et esquisser les perspectives du marché chinois des machines à papier.

IV-1-1. Approvisionnement en matières premières

Actuellement, la Chine a une capacité de fabrication de pâtes à papier insuffisante pour subvenir aux besoins de la consommation en papier. Son taux d’autosuffisance est passé de 91 % en 1995 à 87 % en 2001. Géographiquement peu riche en forêts – sa couverture forestière est de 18 % seulement de la surface du pays –, la Chine doit se tourner vers des ressources alternatives comme les fibres cellulosiques de récupération (FCR), le bambou et la paille de riz.

IV-1-2. Coût de la main d'œuvre

Le faible coût actuel de la main d’œuvre est un élément clé pour la délocalisation des sites de production en Chine. Pourtant, le niveau de vie, qui suit l’évolution du PIB, est en forte augmentation depuis quelques années. Cela se traduira à terme par l' augmentation des salaires et la réduction du temps de travail, ce qui aura un impact sur la rentabilité des papeteries en Chine. Il est prévisible que les investissements en Chine, notamment en matière de construction de machines à papier, s'en trouveront nettement ralentis.

                Évolution du PIB par habitant en Chine, Inde, Russie et Amérique latine      
  Figure 14 - Évolution du PIB par habitant en Chine, Inde, Russie et Amérique latine
Source : MARTIN Daniel. Cours d'économie pour citoyens qui votent.
Tome 2 : Mondialisation et délocalisation, 2007
 
     

IV-1-3. Coût de l'énergie

Actuellement en Chine, il y a une très forte production d’électricité à partir du pétrole et charbon. Le développement des centrales nucléaires et des barrages hydroélectriques ne parvient pas à absorber une demande très forte (cf. Figure14).

À l’avenir, les nouvelles normes internationales sur le respect de l’environnement et en particulier sur les rejets en CO2 risquent de faire monter en flèche le prix de l’énergie. Il pourrait en résulter la diminution de la rentabilité des papeterie et par conséquent du nombre de création de nouvelles machines en Chine.

                Production d'électricité en Chine par secteur      
  Figure 15 - Production d'électricité en Chine par secteur
Source : Les perspectives de développement de l'énergie nucléaire en Chine.
Service nucléaire de l'Ambassade de France en République
Populaire de Chine et Mission Économique. Mars 2004
 
     

IV-2. Diagnostic stratégique avec la matrice SWOT

Un diagnostic externe identifiant les opportunités et les menaces présentes dans l'environnement et un diagnostic interne identifiant les forces et les faiblesses du marché chinois des machines à papier sont réalisés dans l'analyse SWOT suivante.

Forces Faiblesses
  • Potentiel de consommation très important
  • Politique environnementale actuelle peu restrictive
  • Faible coût du travail/production
  • Politique industrielle favorable
  • Matières premières (peu de forêts, importation
    de fibres cellulosiques de récupération FCR)
  • Dépendance de fabricants étrangers
  • Joint venture
Opportunités Menaces
  • Nouveaux capitaux étrangers
  • Délocalisation d’usines étrangères
  • Nouvelles technologies
  • Émergence de groupes locaux
  • Fermeture des petits sites de production
  • Future politique environnementale
  • Concurrence (ex : Inde)
  • Hausse du niveau de vie

Tableau 3 - Matrice SWOT du marché des machines à papier en Chine

La confrontation entre les résultats du diagnostic externe – les facteurs clés de succès de l'environnement avec les résultats du diagnostic interne la capacité stratégique du marché étudié permet de formuler des options stratégiques.

IV-3. Scénarios et analyse des risques

Trois scénarios peuvent être envisagés.

IV-3-1. La Chine, ouvrière du monde

Aujourd’hui, le bas niveau des salaires des ouvriers chinois attire les investisseurs étrangers qui délocalisent leurs entreprises et profitant de cette main d’œuvre bon marché, font baisser leurs coûts de production. L’industrie papetière profite de cette opportunité offerte par le continent asiatique. Néanmoins, le savoir technologique demeure en Europe, en Amérique du Nord et au Japon. Les nouveaux investissements en machines réalisés en Chine nécessitent toujours l'intervention de fabricants étrangers. Certes, la construction de certaines parties des machines à papier sont sous-traitées localement mais l’étude et la conception restent entre les mains des Occidentaux, détenteurs des connaissances technologiques.

La situation actuelle délocalisations généralisées des unités de production en Chine depuis une dizaine d’années, niveau de vie des Chinois qui ne s'élève pas en même temps que la croissance économique rendent ce scénario assez probable.

IV-3-2. La crise de l'or noir

Pour Kenneth Deffeyes, professeur à l'Université de Princeton et expert pétrolier ayant travaillé entre autres pour Shell, le pic pétrolier a été atteint le 16 décembre 2005. Bien qu’il y ait toujours de nouvelles sources à exploiter, le prix de l’exploitation des sites pétroliers étant trop élevé, l'or noir va manquer, d’ici une trentaine d’années.

                Estimation de la consommation de pétrole par la Courbe de Hubbert      
  Figure 16 - Estimation de la consommation de pétrole
par la Courbe de Hubbert
Source : Wikipedia : pic pétrolier
 
     

Il va sans dire que le transport mondial des marchandises en pâtira. Or, ce dernier est primordial pour la Chine qui doit importer les matières premières – pâtes à papier, vieux papiers – nécessaires à sa production de papier, ses ressources forestières étant limitées.
L’importation des matières premières devenant trop chère, les papetiers seront obligés de produire pour le marché local. En conséquence, le marché des machines à papier en Chine risque d’être perturbé et la demande de construction de nouvelles machines s'en trouvera ralentie. En outre, les problèmes de transport des éléments des machines à papier favoriseront l'apparition de constructeurs locaux.

Ce scénario a peu de chance de voir le jour car il est fort probable que l’on trouve une nouvelle source d’énergie pour remplacer le pétrole.

IV-3-3. Le nouveau-né, l'Inde

Actuellement, les investissements en machines à papier en Europe sont quasi-inexistants. Certes, il y en a quelques uns en Europe de l’Est, mais ils ne sont pas comparables à ceux entrepris en Chine. Il en est de même en Amérique du Nord. C'est pourquoi le marché chinois est aussi intéressant pour les constructeurs.

Pourtant, les conditions de développement de l’Inde montrent que son niveau de vie augmente assez vite, ce qui entraînera probablement une forte demande de papiers et cartons. Pour satisfaire cette demande accrue, il sera nécessaire de construire de nouvelles machines à papier.

Les constructeurs, peu nombreux et ne pouvant absorber la demande chinois et la demande indienne, devront faire un choix pour leur implantation. Or, il est préférable pour une entreprise de s’installer dans un nouveau marché où la concurrence est faible, plutôt que de perdurer dans un marché fortement concurrentiel. Les constructeurs choisiront vraisemblablement de s’implanter sur le marché indien et délaisseront le marché chinois.

Ce scénario a des chances de se réaliser bien qu’il puisse être tempéré par le fait que de nouveaux constructeurs puissent rentrer en concurrence.

V - Conclusion
Plan 

Aujourd’hui, la Chine dispose de ce qui ce fait de mieux en papeterie à savoir des machines à papier de grande capacité, utilisant les dernières technologies des grands constructeurs mondiaux. Même en Europe, ces machines restent rares.

De plus, plusieurs facteurs économiques sont favorables à l’implantation de nouvelles machines à papier en Chine : un potentiel de consommation énorme, des coûts de production plus bas que dans le reste du monde, des investisseurs chinois ou étrangers capables de s’offrir ce type de machines.

En revanche, cette industrie papetière chinoise devra s’adapter aux futures difficultés : les nouvelles contraintes législatives en matière d'environnement, la hausse du prix de l’énergie et l’augmentation du niveau de vie des salariés. Toutefois, en dépit de ces obstacles, la Chine offrira toujours un formidable marché potentiel pour les machines à papier.

VI - Bibliographie - Webographie

Plan 

UPM-KYMMENE   UPM-Kymmene to build a new paper machine in China.   http://w3.upm-kymmene.com (01/03/2007)
VOITH PAPER   Successful board machine 1 and Shandong Bohui.   http://www.voithpaper.com (01/03/2007)
METSO PAPER   Stora Enso Suzhou Paper's fine paper machine runs production record two weeks after start-up.   http://www.metsopaper.com (01/03/2007)
METSO PAPER   Metso acquires paper machine manufacturer in China.   http://www.metsopaper.com (01/03/2007)
PULP AND PAPER TECHNOLOGY   UPM Changshu fine paper line, China.   http://www.pulpandpaper-technology.com (01/03/2007)
CEFC   Centre d’Études Français sur la Chine Contemporaine : archives en ligne   http://www.cefc.com.hk
DESCAMPS Thomas, LAVOREL David   La difficile gestion des ressources en eau en Chine.   http://www.waternunc.com (10/05/2007)
FAOSTAT – ForesSTAT       http://faostat.fao.org
ISLER Walter   IPW meets China (3).   IPW, 2007, 1-2/2007, p.30
TOLAND Justin   Focus on China.   PPI, 2006, vol.48, n°9, p.25
TOLAND Justin   How is China being served?   PPI, 2006, vol.48, n°6, p.38
CTAPI   China Technical Association of Paper Industry   http://www.ctapi.org.cn/index-en.htm (05/03/2007)
PING Wang, YONGHONG Liao   Current situation of cleaner production in Chinese pulp and paper industry and experience on cleaner production audit.   Cleaner Production In China
http://www.chinacp.com (26/03/2007)
FLYNN Robert   China's pulp and paper industry: what low-cost labor advantages?   CINTRAFOR – Center for International Trade in Forest Products
http://www.cintrafor.org/
        La Lettre du Papier, Publications du 01/05/2006 au 15/10/2006
COPACEL   Confédération française de l’industrie des papiers, cartons & celluloses   http://www.copacel.fr/
CEPI   Confederation of European Paper Indutries   http://www.cepi.org/Content/Default.asp
     
  Mémoire précédent
Précédent
Liste des mémoires
Liste
Page technique
Thèmes
Mémoire suivant
Suivant
 
Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
     
 Mise en page : A. Pandolfi