Accueil     Plan | Recherche     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
Le logo du CERIG MÉMOIRE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Technique > Mémoires > Les pâtes marchandes de fibres vierges de bois Révision : 03 0ctobre 2006  
Les pâtes marchandes de fibres vierges de bois
 
             Lucile MONGIATTI, Romain DUNEAU,
Philippe MARTINEZ

Élèves Ingénieurs 2e année
Mai 2006
Mis en ligne - Octobre 2006
 

       
     
  Plan  
I - Introduction
II - Marché mondial des pâtes marchandes
III - Analyse technico-économique
IV - Les perspectives du marché
V - Conclusion
VI - Bibliographie et webographie
VII - Liste des sites des fabricants de pâtes
     
Mémoire précédent    Liste des mémoires    Page technique    mémoire suivant
Précédent Liste Thèmes Suivant

 

I - Introduction

Plan 

   
  Voir aussi

La pâte à papier est la matière première de tout papetier, elle peut être directement fabriquée dans l'usine de papier (dite usine intégrée) ou bien elle peut être vendue par des usines fabricant seulement de la pâte ou ayant un excès de pâte pour leur propre production de papier. Ces pâtes vendues sont appelées des pâtes marchandes.
Il existe donc un grand nombre de pâte marchande, autant que de pâtes fabriquées. Les pâtes sont caractérisées par les fibres utilisées (bois ou plantes annuelles, vierges ou recyclées) et par le procédé de fabrication (mécanique, chimique…).

Ce sujet étant très vaste, il a été restreint aux fibres de bois car les plantes annuelles sont en développement et elles ne représentent pour l'instant que 10% de la production mondiale de pâte marchande. De plus, l'étude a été ciblée sur les fibres vierges car les pâtes fabriquées à base de fibres cellulosiques recyclées ne sont pas destinées aux mêmes utilisations et transformations. L'étude de veille technologique présentée dans ce rapport se limitera donc aux pâtes marchandes de fibres vierges de bois.

Sur le plan économique, la pâte à papier est un secteur en difficulté, à cause de la stabilisation de la demande et l'augmentation de l'offre. En effet, les ventes de pâte marchande ont augmenté de seulement 2% entre 2000 et 2004. Alors que la capacité de production mondiale a fortement augmenté ces dernières années avec les nombreux projets de construction d'usines, surtout en Amérique du Sud et en Asie du Sud-Est. En 2005, de nouvelles unités ont d'ailleurs démarré augmentant de 3 millions de tonnes la capacité de production.
L'analyse présentée dans ce rapport repose sur le marché mondial de pâte marchande de fibres vierges de bois comprenant les types de pâte existants, les chiffres-clés de la production mondiale et l'évolution du prix des pâtes. Elle fera le point sur la situation économique de la pâte,  les acteurs en présence sur ce marché (fournisseurs de bois, clients, etc) ainsi que sur ses caractéristiques (forces, faiblesses, etc). Enfin, les perspectives de ce marché seront aborder au cours de scénarios proposant trois types d'avenir possible pour la pâte à papier.

II - Etat du marché mondial des pâtes marchandes de fibres de bois vierges
Plan 

II-1 - Les types de pâtes

Les pâtes à papier peuvent être classées selon plusieurs caractéristiques :

II-2 - Les procédés de fabrication

Il existe trois principaux types de pâtes sur le plan du procédé :

1. La pâte mécanique

Elle est obtenue en râpant le bois à l’aide d‘immenses meules appelées défibreurs, qui arrachent les fibres ou les paquets de fibres. Lorsque les copeaux de bois sont raffinés, et que ce raffinage s’effectue en présence de vapeur à température et pression élevées, les caractéristiques de la pâte obtenue sont différentes : il s’agit alors de pâte thermomécanique (TMP). Si, en plus de la vapeur, on introduit des agents chimiques, on obtient de la pâte chimico-thermo-mécanique (CTMP). La pâte mécanique est essentiellement destinée à la fabrication de produits nécessitant moins de résistance, tels le papier journal, certains papiers de presse magazine et certains cartons.

2. La pâte chimique

Elle est fabriquée en faisant cuire le bois à haute température dans des lessiveurs en présence de produits chimiques, pour dissoudre la lignine et libérer les fibres. Les pâtes chimiques sont utilisées pour la fabrication de papiers qui offrent une grande résistance mécanique. On pense notamment à la pâte “ kraft ” (ou “ pâte au sulfate ”), aux pâtes nécessaires à la fabrication des papiers d’impression et d’écriture, des papiers à usages sanitaires et domestiques et de certains papiers et cartons d’emballage.

Parmi les pâtes chimiques, la pâte "fluff" est une pâte de bois spécifiquement destinée à constituer le matelas absorbant des couches-bébés, des protections pour personnes incontinentes, et des protections féminines externes. A la différence des pâtes précédemment présentées, la pâte fluff ne sera pas transformée en feuille ; c’est une matière première qui subit un défibrage avant d’être associée à d’autres matériaux (plastique, non-tissé, produits rétenteurs, élastiques, colles, ...) pour former un produit d’hygiène absorbant.

3. La pâte mi-chimique

Elle provient de bois ayant subi un traitement chimique modéré, complété par un traitement mécanique. Cette pâte, à très haut rendement, a des propriétés intermédiaires entre les pâtes mécaniques et chimiques.

4. Les appelations

Tous ces types de pâtes sont répertoriées dans la langage papetier sous différentes abréviations.

Abréviations Type de pâte
TMP Pâte thermo-mécanique
CTMP Pâte chimico-thermo-mécanique
Sem-Chem Pâte mi-chimique
S Pâte au bisulfite
K Pâte Kraft
Tableau 1 : Abréviations des pâtes et leur signification

Ces abréviations sont, par ailleurs précédées, d'un B lorsque les pâtes sont blanchies et d'un S ou un H pour indiquer l'essence du bois -S pour softwood (résineux) et H pour hardwood (feuillus)-.
On différencie, de plus, les arbres provenant de l'hémisphère nord par un N et de l'hémisphère sud en rajoutant cette lettre devant. Par exemple la pâte NBHK, correspond à de la pâte kraft blanchie de feuillus du nord.

II-3 - Les types de bois et d'essence

Les propriétés de la pâte dépendent beaucoup du type de bois :

Le bois feuillu possède des fibres courtes (~1mm) et donne de bonnes propriétés optiques (opacité) et d'état de surface (douceur, lissé) aux papiers.
Le résineux a des fibres longues (~3mm) et est responsable de la bonne résistance mécanique des papiers.
On s'intéresse aussi aux différentes essences de bois, car les fibres issues de ses essences ont leurs propres caractéristiques morphologiques. L'utilisation d'une essence dépend surtout de la zone géographique de production de la pâte.

Par exemple, en France, les forêts de pins des landes approvisionnent de nombreuses usines de cette région.

Une des principales essences de feuillus utilisées dans le monde est l'eucalyptus, 24% de la production mondiale de pâte marchande. Son développement est dû à ses fibres très courtes qui donnent une meilleure opacité, une perméabilité à l'air améliorée tout en gardant une douceur en surface importante. De plus, ces fibres sont plus faciles à raffiner ce qui est synonyme de gain d'énergie et elles sont utilisées pour de nombreux types de papier. Planté et cultivé en masse, cet arbre n'a besoin que de douze années pour arriver à maturité.

L'acacia est aussi une essence en développement. Ceci est dû à sa croissance est très rapide et à des avantages différents de l'eucalyptus. En effet, le rendement d'une cuisson d'acacia est meilleur que celui d'une cuisson d'eucalyptus et les propriétés de lissage, de résistance à la traction et à l'éclatement sont plus développées.

Enfin, au niveau des résineux, une essence prépondérante (dans les pays d'Amérique du Sud) est le pin radiata, facile à exploiter et donnant des fibres longues de qualité équivalente aux fibres septentrionales russes ou canadiennes.

II-4 - Le blanchiment des pâtes

La dernière caractéristique d'une pâte est son degré de blancheur. En effet, suivant l'utilisation finale de la pâte, le papier devra être plus ou moins blanc : le papier journal a 60% de blancheur alors que le papier Impression-Ecriture en a 90%.

Le blanchiment d'une pâte est réalisé en ajoutant des produits chimiques (ClO2, H2O2, O3…) qui éliminent les groupements colorés de la pâte, c'est-à-dire les groupements de lignine restant dans la pâte.

Aujourd'hui, quasiment toutes les pâtes chimiques sont blanchies contrairement aux pâtes mécaniques servant dans la majorité des cas au papier journal ou les cartons multi-jets. Le principal problème du blanchiment vient de l'utilisation de produits chlorés, nocifs à l'environnement. Les usines de pâte sont désormais classées suivant leur taux d'utilisation de ces produits : ECF (elementary chlorine free) et TCF (totally chlorine free).

II-5 - Le chiffres clés de la production et de la localisation des pâtes

1. Les chiffres clés

Le tableau présente les chiffres-clés de la production française de pâte (en millions de tonnes) de 2000 à 2004 en tenant compte du procédé utilisé.

  Année 2000 Année 2001 Année 2002 Année 2003 Année 2004
Production de pâte (en millions de tonnes) 2,469 2,327 2,427 2,471 2,547
Chimique 1,717 1,599 1,678 1,657 1,706
Mi-chimique 0,113 0,12 0,133 0,133 0,133
Mécanique 0,639 0,608 0,616 0,681 0,708
Production de pâte marchande 0,839 0,791 0,825 0,840 0,866
Importation 2,267 2,065 2,08 2,025 2,072
Exportation 0,426 0,538 0,588 0,59 0,595
Tableau 2 : Les chiffres clé de la production française de pâtes (en millions de tonnes)

On constate qu'environ 30% de la production totale de pâte en France est commercialisé en tant que pâte marchande, dont une partie est exportée. De plus, la production française ne suffit pas à fournir les usines de papier, on importe quasiment autant que l'on produit.
En 2004, la France était le troisième producteur de pâte européen et le douzième mondial.

Sur le plan mondial, la production de pâte est de 188 millions de tonnes mais uniquement 20% de cette production est commercialisé en tant que pâte marchande. Voici les principaux chiffres de 2000 à 2004 :

  Année 2000 Année 2001 Année 2002 Année 2003 Année 2004
Production de pâte (en millions de tonnes) 168,85 162,84 165,22 168,11 187,68
Chimique 122,97 119,52 121,78 124,17 126,85
Mi-chimique 8,19 8,34 8,50 8,54 8,70
Mécanique 37,69 34,98 34,95 35,41 36,13
Production de pâte marchande 33,77 32,57 33,04 34,12 34,34
Tableau 3 : Les chiffres clé de la production mondiale de pâtes (en millions de tonnes)
 

On constate que la production mondiale est restée stable ces dernières années malgré la crise de cette industrie. La pâte chimique continue de se développer alors que les pâtes mécaniques et mi-chimiques sont légèrement en recul. De plus, la production de pâte marchande augmente ce qui s'explique par la création d'usines fabriquant exclusivement de la pâte dans les pays en voie de développement comme le Brésil, l'Inde ...

2. Localisation

La production mondiale de pâte marchande est située principalement dans les pays développés d'Amérique du Nord et d'Europe, les plus gros producteurs de ces continents étant la Finlande, la Suède, le Canada et les Etats-Unis.

Cependant, l'Amérique du Sud prend d'année en année de plus en plus de part de marché et accroît ses moyens de production. Elle possède aujourd'hui les plus grosses usines de pâte marchande du monde en terme de capacité de production (1000 tonnes par jour). Et la majorité des usines de ce continent possède souvent leurs propres plantations d'eucalyptus et ne connaissent donc pas les problèmes d'approvisionnement en matières premières.

De même en Asie, la production de pâte marchande se développe de plus en plus chaque année. Même si cette production ne représente pour le moment que 6% de la production mondiale, les projets de construction d'usines de pâte sur ce continent sont nombreux.

Les entreprises fabriquant de la pâte marchande sont répertoriées sur le tableau n°3 par continent et par pays avec l'indication du volume de leur production en millions de tonnes.

  Entreprise Production
en Millions de tonnes
Type de pâte Nbre d'usine
Amérique du Nord
Canada ALPAC 560 000 Kraft 1
CANFOR 1 200 000 Kraft, CTMP 5
CATALYST 498 000 Kraft 2
DAISHOWA MARUBENI
INTERNATIONAL
816 000 Kraft 2
DOMTAR 485 000 Spéciale 4
FRASER Papers 255 000 Kraft, Spéciale 1
HOWE Sound Pulp and Paper Ltd 350 000 Kraft 1
TEMBEC 2 400 000 Kraft (dont Fluff), Bisulfite 11
WEST FRASER Timber 1 100 000 Kraft, CTMP 3
USA BOWATER 1 220 000 Kraft, (BKP) 4
EVERGREEN Pulp Inc 200 000 Kraft, (UKP) 1
International Paper 2 000 000 Kraft, (dont BKP et Fluff) 10
POPE &Talbot 820 000 Kraft (NBSK), Spéciale 3
RAYONIER 719 000 Spéciale, Fluff 2
WEYERHAUSER Co 2 300 000 Kraft (dont Fluff) 8
Amérique du Sud
Brésil ARACRUZ Cellulose 3 300 000 Kraft, (BHK eucalyptus) 3
CENIBRA 960 000 Kraft, (BHK eucalyptus) 1
LWART 100 000 Kraft, (BHK eucalyptus), Spéciale (plantes annuelles) 1
JARI Cellulosa 356 000 Kraft (dont 45% de Fluff eucalyptus) 1
VOTORANTIM 1 150 000 Kraft (eucalyptus) 2
Chili ARAUCO 2 000 000 Kraft, (BHK eucalyptus, USK, BSK) 6
CMPC Cellulosa SA 1 050 000 Kraft 3
Europe
Finlande BOTANIA Pulp 2 700 000 Kraft, bouleau 5
M-REAL 700 000 Kraft, CTMP 3
STORA ENZO 1 700 000 Toute sorte 10
Portugal POTUCEL Soporcel 800 000 Kraft 3
Russie ARKHANGELSK Pulp and Paper Mill 217 000 Kraft, (NBHK, NBSK) 2
ILIM Pulp 2 556 000 Kraft 3
Suède BILLERUD AB 330 000 Kraft, (NBSK) 3
ROTTNEROS AB 700 000 CTMP mécanique 5
SCA Forest Product AB 477 000 Kraft (dont Fluff) CTMP 1
SÖDRA 2 000 000 Kraft, CTMP 5
Suisse MERCER International 1 300 000 Kraft, (NBSK) 5
Océanie
Nouvelle Zélande CARTER Holt Harvey Ltd 530 000 Kraft, (UKP, SBHK, SBSK) 2
PAN PAC 260 000 TMP, Pin radiata 1
Tableau 4 : Répartition par pays des entreprises produisant de la pâte marchande


On remarque que les entreprises du continent asiatique ne sont pas mentionnées. Ceci est dû à la grande difficulté de trouver des informations les concernant. Néanmoins l'Asie n'est pas encore un grand producteur de pâte de fibres de bois vierges mais elle fabrique beaucoup de pâtes de plantes annuelles (paille de riz, bagasse, etc) et de pâte de fibres cellulosiques recyclées.

II-6 - Evolution du prix des pâtes

L'industrie de la pâte à papier est en difficulté. En effet, cette matière première essentielle aux papetiers est vendue très peu chère. Les prix des différentes pâtes fluctuent beaucoup mais l'augmentation globale est assez faible.
En regardant les prix des différentes pâtes, on constate que la pâte kraft blanchie de résineux est la matière première la plus chère et qu'à l'inverse, la pâte chimico-thermo-mécanique est la moins chère.

Type de pâtes Premier semestre
2005
Deuxième semestre
2005
Premier semestre
2006
BSK 623 582 600
BHK 545 582 593
CTMP 525 540 557
Tableau 5 : Evolution du prix des pâtes sur l'année 2005 et 2006 (en $/t)

On constate que les prix des pâtes n'ont que légèrement augmenté au global durant ces trois dernières années, passant de 440 $/t à 610 $/t pour la pâte de résineux et de 450 $/t à 610 $/t pour la pâte de feuillus. Entre ces deux valeurs, les prix ont fluctué passant même par un maximum courant 2003 pour la pâte de résineux alors que le prix de la pâte de feuillus a fait une chute fin 2003.
Il serait intéressant de connaître les prix des pâtes TMP et des pâtes au sulfite. Cependant, la quantité commercialisée de ces pâtes étant faible, les prix sont rares.

III - Analyse technico économique
 Plan

III-1 - La dynamique concurrentielle

Par le passé, les principaux facteurs de développement étaient la modernisation des usines, leur capacité de production, leur degré d'intégration, l'utilisation préférentielle de certaines essences et enfin la croissance de certains types de papier ou procédés utilisés.

Aujourd'hui, la situation de la pâte marchande est différente. L'analyse de la dynamique concurrentielle de ce secteur, selon le diagramme de Porter adapté, conduit à définir les acteurs en présence sur ce marché.

Le produit, acteur central de ce diagramme est : la pâte marchande de fibres de bois vierges.
Les fournisseurs sont les producteurs de bois.
Les acheteurs sont les papeteries ne produisant pas de pâte à papier.

En nouveaux entrants potentiels sur ce marché, on retrouve les nouvelles essences aux propriétés intéressantes et les essences hybrides PGM (arbres transgéniques).

Dans les substituts aux fibres de bois, on peut noter les fibres de plantes annuelles, les fibres recyclées et les fibres et les pâtes d'usine intégrées.

1. Les fournisseurs de bois

Le bois couvre 93% des besoins mondiaux en fibres dans le domaine de la pâte à papier. Il reste donc la matière première principale des papetiers. Cependant, l'utilisation d'une espèce particulière de bois dépend largement de la situation géographique de l'entreprise et de son environnement forestier.
Les fabricants de pâte sont la plupart du temps leur propre fournisseur de bois. En effet, la majorité des entreprises de pâte possède des plantations (Amérique du Sud, Asie, Péninsule ibérique) ou exploite elle-même des forêts sous contrôle d'organismes de gestion durable vérifiant le reboisement et la pérennité de la biodiversité (Amérique, du Nord, Scandinavie).

Néanmoins il y a quelques exceptions surtout en Europe : des usines achètent du bois à des exploitants. C'est par exemple le cas de l'usine d'International Paper de Saillat-sur-Vienne (87), approvisionnée par le Comptoir des Bois de Brive, en bois résineux et feuillus provenant des forêts du limousin, de la creuse et des environs. Il existe ainsi de nombreuses associations regroupant les fournisseurs de bois et les fabricants de pâte pour faciliter les transactions (ex: APFC-Association des Produits Forestiers du Canada).

2. Les clients

Les clients sont extrêmement nombreux puisque chaque usine de papier ou carton a besoin de pâte. Cependant, une grande partie de ces usines est approvisionnée en pâte de "l'intérieur" puisqu'elles sont intégrées ou font partie de groupes fabricant de la pâte dans une autre usine. Parmi les grands producteurs mondiaux de papier-cartons comme Stora Enso, International Paper, UPM-Kymmene, Norske Skog, SCA, Smurfit-Kappa, aucun ne fait appel à un fabricant de pâte et ils s'approvisionnent en interne.

Ainsi les papeteries ayant besoin de pâte sont de plus petites structures ou appartiennent à des groupes de papiers spéciaux (ex : ArjoWiggins).

3. Les concurrents existants ou potentiels

Les substituts de la pâte marchande de fibres vierges de bois sont pâtes issues de fibres de plantes annuelles telles que la bagasse, la paille utilisées surtout en Asie du Sud-Est et en Amérique du Sud, les fibres cellulosiques recyclées et les pâtes issues d'usine intégrée.

Les entrants potentiels sur ce marché sont de nouvelles essences de bois et des essences hybrides. En effet, il existe certainement des essences, non étudiées, qui pourraient être très productives en pâte ou qui pourraient fournir des caractéristiques importantes à celle-ci.
Au niveau des arbres transgéniques (PGM), les axes de recherche principaux pour les papetiers concernent la modification de la teneur en lignine (9% des recherches mondiales sur les PGM), afin de diminuer la pollution générée lors du traitement du bois dans la fabrication de papier.
D’autres modifications (20% des recherches mondiales sur les PGM) portent sur la croissance, la stérilité et la tolérance au froid, au chaud ou à la sécheresse. Les principaux arbres transgéniques dans la papeterie sont le pin et l’eucalyptus, ce dernier poussant désormais en 6 ans au lieu de 12 pour arriver à maturité dans certaines plantations d'Amérique du Sud.

VI-2 - Analyse de l'environnement interne et externe du marché de la pâte marchande

Grâce à la réalisation d'une matrice de SWOT, il est possible d'évaluer les spécificités du marché de la pâte : ses forces, ses faiblesses mais aussi les opportunités et les menaces.

Forces Opportunités
Présence dans le monde entier
Substitut à une usine intégrée
Productivité élevée
Diversité des types de pâtes
(essences, procédés…)
Adaptation aisée sur les différents marchés
Directives environnementales importantes
(qualité de la pâte, certification des forêts, croissance des plantations, etc.)
Faible consommation d'énergie
Spécificité des différentes pâtes
Développement des plantations de bois
(eucalyptus, acacia, etc.)
 
Faiblesses Menaces
Faible rentabilité
(marge, investissement pour une usine moderne)
Concurrence élevée avec les usines intégrées
Dépendance au niveau du bois, des produits chimiques
et de l'énergie
(coût et approvisionnement)
Coût de transport élevé
Augmentation de la production de pâte recyclée
Augmentation du coût de l'énergie, du bois
ou des produits chimiques

Difficultés d'approvisionnement au niveau énergétique
et des matières premières
(bois, produits chimiques)
Augmentation du nombre d'usines intégrées
Difficultés sur le plan environnemental :
 
contraintes sur les rejets, certification des forêts, norme sur la biodiversité, etc.

IV. Les perspectives du marché
 Plan

Tous les éléments développés dans ce document conduisent à proposer plusieurs scénarios servant à illustrer les évolutions du marché des pâtes vierges de fibres de bois.

IV-1 - Augmentation de la protection des forêts

La réputation des papetiers ne s’est pas améliorée au cours de ces dernières décennies. Malgré le développement de certifications environnementales (comme la norme ISO-14001) ou d'organismes de gestion durable des forêts, l'industrie papetière conserve une image négative tant sur le plan de la déforestation que celui de la pollution. Devant le mécontentement de l’opinion publique et la pression des mouvements écologistes, le gouvernement décide de mettre en œuvre de lourdes réglementations environnementales : il est désormais interdit d’exploiter les forêts anciennes et la réglementation pourrait se durcir à l’avenir. Cela va se traduire par une pénurie de bois natifs et il existe plusieurs alternatives à ce problème :

IV-2 - Evolution du prix de l'énergie

Le baril de pétrole a passé la barre symbolique des 100 dollars, l’or noir ne jaillira bientôt plus et toute énergie fossile est vouée à disparaître. Il est désormais indispensable pour les usines de pâte mécanique, gourmandes en énergie de trouver une alternative ou de se reconvertir :

IV-3 - Priorité à l'environnement

L’heure est grave, notre bonne vieille planète Terre n’en peut plus : malgré les nombreuses sonnettes d’alarme tirées ces dernières années, l’homme n’en a fait qu’a sa tête dans l’industrie papetière et dans la gestion des forets. Mais aujourd'hui il est temps de considérer le respect de l'environnement comme une priorité :

V - Conclusion

Plan 

Les pâtes marchandes de fibres vierges de bois sont encore de nos jours la matière première la plus utilisée dans l'industrie du papier. En effet, les fibres de bois vierges restent de meilleure qualité que ses substituts (plantes annuelles, fibres recyclées) et de nombreuses papeteries ne possèdent pas d'usine de pâte. C'est pourquoi les pays en développement investissent dans cette industrie en multipliant les projets de site de production (Uruguay, Argentine, Indonésie, Chine, etc).

Cependant, la situation économique de la pâte est difficile. Les marges sont assez faibles et le prix de la pâte stagne depuis quelques années. Malgré cela, il existe des opportunités importantes sur ce marché grâce à la spécificité des différentes pâtes et aux nouvelles solutions concernant le bois (plantations, gestion durable des forêts).

Par ailleurs, face à ce marché difficile, les industriels s'adaptent et proposent de nouveaux produits. De ce fait, les usines de pâte se reconvertissent en fabricant de biocarburant, synonyme de bénéfice supplémentaire et d'autonomie énergétique.

La recherche est également active sur le plan de substituts pour les essences de bois. Les PGM pourraient bientôt s'imposer sur le marché. Effectivement, la croissance et la teneur en lignine de ces "nouvelles" essences seraient modifiées dans le but de faciliter la production de pâte et d'améliorer son rendement. Néanmoins ce domaine soulève de nombreuses controverses sur le plan écologique. La gestion durable des forêts et les plantations respectant la biodiversité sont donc préférentiellement choisies à l'heure actuelle.
 

VI - Webographie et Bibliographie

Plan

GAMOEDA Renato   " La pâte d'eucalyptus : Performances actuelles et avenir, "   Conférence ATIP Octobre 1996 - Grenoble (France) revue ATIP Octobre 1996, p18
REILAMA Ismo   " Les pâtes chimiques blanchies"   Revue ATIP, Octobre 1996, p3
FEBVET Michel   " Papier écologique – Synthèse et Réflexions"   Clairefontaine: Papeteries de Clairefontaine, 2004.
MOLGA Paul   "La forêt primaire est en danger imminent"   Journal "Les Echos", 15/03/2006, p.12
Anon.   "Les papetiers français en grande difficulté"   Journal "Les Echos", 19/01/2006, p.1
KENNY Jim   "Pulp trends point to dramatic changes to come"   Solutions! for People, Processes and Paper, 2005, vol. 98, n°10, pp. 41-43.
    Site Web de l'AFVP. Association Française des Vendeurs de Pâtes   Disponible à : < http://www.afvp.net/ >
    Site Web du CERIG. Cellule de veille technologique de l'École Française de Papeterie et des Industries Graphiques (EFPG)   Disponible à : < http://cerig.efpg.inpg.fr/ >
    Site Web de la COPACEL. Confédération Française de l'Industrie des Papiers, Cartons et Cellulose   Disponible sur : < http://www.copacel.fr/ >
    Site Web de la FAO Forêts. Organisation des Nations Unis pour l'Alimentation et l'Agriculture   Disponible sur : < http://www.fao.org/forestry/index.jsp >
    Site web de la FAOSTAT. Faostat Forestry Database   Disponible sur : < http://faostat.fao.org/faostat/collections?version=ext&hasbulk=0&subset=forestry&language=FR >
    Site Web de PULP & PAPER RESOURCES & INFORMATION SITE   Pulp & Paper Ressources on the Web - Disponible sur : < http://www.paperonweb.com/ >
Anon.   "Demain des arbres transgéniques dans la forêt"   Inf'OGM
Disponible sur : < http://www.infogm.org/article.php3?id_article=2456 >
Anon.   "Evaluation de la qualité du papier produit avec de la fibre d'acacia"   Silva Lusitana –  Disponible sur : < http://www.scielo.oces.mctes.pt/scielo.php?pid=S0870-63522005000200008&script=sci_arttext&tlng=pt >


VII - Listes des sites web des fabricants de pâtes

Plan

ARACRUZ. Cellulose   Disponible sur : < http://www.aracruz.com.br/en/ >
ASIAN Pulp & Paper Co.   Disponible sur : < http://www.asiapulppaper.com/ >
BILLERUD AB.   Disponible sur : < http://www.billerud.com/ >
BOTNIA   Disponible sur : < http://www.metsabotnia.com/ >
BOWATER. Incorporated   Disponible sur : < http://www.bowater.com/fr/ >
CANFOR   Disponible sur : < http://www.canfor.com/ >
CATALYST   Disponible sur : < http://www.catalystpaper.com/default.pasp >
Cellulosa Arauco y Constituciòn S.A.   Disponible sur : < http://www.arauco.cl/index02.htm >
Cenibra   Disponible sur : < http://www.cenibra.com.br/ >
CHH Pulp & Paper   Disponible sur : < http://www.chhpulpandpaper.com/WSMApage/ >
CMPC Cellulosa   Disponible sur : < http://www.cmpccelulosa.cl/index.htm >
CPP. Century Pulp & Paper   Disponible sur : < http://www.centurypaperindia.com/ >
DMI. Daishowa Marubeni International   Disponible sur : < http://www.dmi.ca/ >
DOMTAR.   Disponible sur : < http://www.domtar.com/fr/index.asp >
DONGHAE Pulp Co. Ltd   Disponible sur : < http://www.donghaepulp.co.kr/introduction/greeting.php >
EVERGREEN. Evergreen Pulp Inc   Disponible sur : < http://www.evergreenpulp.com >
Grupo LWART   Disponible sur : < http://www.lwarcel.com.br/ingles/default.asp >
Grupo Portucel Soporcel   Disponible sur : < http://www.portucelsoporcel.com/eng/index.html >
Haining Bangda Paper Industry Co. Ltd.   Disponible sur : < http://www.bangda.com.cn/main.html >
HOWE SOUND. Howe Sound Pulp & Paper Ltd   Disponible sur : < http://www.ssc-biz.com/howesoundpulp/ >
International Paper   Disponible sur : < http://www.internationalpaper.com/ >
JARI Cellulose S.A.   Disponible sur : < http://www.jari.com.br/en/ >
JSC Vyborgskaya Cellulose   Disponible sur : < http://www.vybcell.ru/en.html >
KLABIN    Disponible sur : < http://www.klabin.com.br/en/index.asp >
MERCER International   Disponible sur : < http://www.mercerint.com/en/index.cfm >
PAN PAC   Disponible sur : < http://www.panpac.co.nz/ >
POPE & TALBOT   Disponible sur : < http://www.poptal.com/index.htm >
RAYONIER Inc.   Disponible sur : < http://www.rayonier.com/ >
ROTTNEROS AB   Disponible sur : < http://www.rottneros.com/?epslanguage=EN >
SCA Forest Products   Disponible sur : < http://www.forestproducts.sca.com/ >
SÖDRA   Disponible sur : < http://www.sodra.com/ >
STORA ENSO   Disponible sur : < http://www.storaenso.com/CDAvgn/main/0,,1_-1000-3218-,00.html?p=true >
TEMBEC   Disponible sur : < http://www.tembec.com/public/home.do >
VCP. Votorantim Cellulose e Papel   Disponible sur : < http://www.vcp.com.br/default.htm >
West Fraser Timber   Disponible sur : < http://www.westfrasertimber.ca/ >
Weyerhaeuser   Disponible sur : < http://www.weyerhaeuser.com/ >



 

     
  Mémoire précédent
Précédent
Liste des mémoires
Liste
Page technique
Thèmes
mémoire suivant
Suivant
 
Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
     
 mise en page : J. Rouis