Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données
DOSSIER cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Technique > Nouvelles technologies > L'encre et le papier deviennent électroniques (conclusion)
         Mai/juin 1999
L'encre et le papier deviennent électroniques...
 Jocelyne Rouis - EFPG/CERIG
(Mai/Juin 1999)
IV - Conclusion

Plutôt que de se positionner en concurrent du papier, ces nouveaux développements pourraient apporter une nouvelle jeunesse ainsi qu'un caractère interactif à ce matériau. Bien entendu leur développement dépendra de leur adéquation ou non à de réels besoins des utilisateurs au moment de leur sortie sur le marché.

Dans le domaine des industries graphiques, les applications actuellement en perspective concernent plutôt le secteur du livre et de la presse. Par exemple, le domaine des livres scolaires pourrait être porteur pour les livres électroniques papier. Pour les élèves, n'avoir qu'un seul volume dans son cartable comprenant tout le programme de l'année entraînerait une réduction considérable du poids des cartables. De plus selon Joseph Jacobson, l'arrivée de ces nouveaux livres électroniques fournit, à une profession qui constate la stagnation de ses marchés, l'occasion d'entrer réellement dans l'ère informatique.

L'encre électronique, quant à elle, ouvre de nouveaux horizons au concept d'impression. En effet, les enjeux de ces technologies reposent sur les méthodes de dépôt de cette encre. Si les procédés d'applications selon les techniques de reproduction des circuits imprimés ont déjà fait leur preuve, l'utilisation des procédés conventionnels d'impression de l'encre sont actuellement à l'étude.

 
 
Chapitre précédent Sommaire  Chapitre suivant
 
 
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données  
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2001