Accueil     Recherche | Plan     Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base  
logo CERIG Histoire de nos métiers Cerig 
  Vous êtes ici : Accueil > Base de connaissances > Histoire de nos métiers > Louis-Nicolas Robert, inventeur de la machine à papier (sommaire) Révision : 2 décembre 2016  
Louis-Nicolas Robert
Inventeur de la machine à papier
 
André FAURIE - Ingénieur EFPG

Extrait du Bulletin de La Cellulose,
numéro spécial, 1999
Mise en ligne : Septembre 2004

Partagez sur Facebook
Rejoignez-nous

     
Voir aussi :
     

Sommaire

I - La papeterie au siècle des lumières
1 - Le constat de Nicolas Desmarets
2 - Les quatre plaies de la papeterie française
2.1 - Le manque de matières premières
2.2 - Le corporatisme
2.3 - La passivité des maîtres papetiers
2.4 - L'intervention de l'État
3 - Face aux innovations étrangères
3.1 - La diffusion du savoir
3.2 - Les manufactures pilotes
II - Les révolutionnaires papivores
1 - Les lendemains de Réveillon
2 - Les papetiers aux frontières
2.1 - Les papetiers aux armées
2.2 - Les chaudrons au salpêtre
2.3 - Point d'épingles, point de drapeaux
3 - Les assignats, nerf de la guerre
4 - Les médias et le pouvoir
4.1 - La propagande
4.2 - L'information
4.3 - La bureaucratie
5 - La convention légifère
5.1 - Les décrets et les lois concernant les matières premières
5.2 - Les décrets et les lois concernant les papetiers
III - Louis-Nicolas Robert
1 - La manufacture d'Essonnes
2 - Nicolas le philosophe
2.1 - L'enfance
2.2 - Les idées des "insurgents"
2.3 - Sur les traces de La Fayette
2.4 - Quatorze ans sous les drapeaux
3 - Nicolas l'inventeur
3.1 - Nicolas et Charlotte
3.2 - Les empêcheurs d'assigner en rond
3.3 - Le dépôt du brevet
3.4 - Un bonheur de courte durée
3.5 - La réconciliation
3.6 - Le brevet des désillutions
3.7 - Un saut technologique majeur
4 - Nicolas à Vernouillet (Eure-et-Loir)
4.1 - Nicolas à Vernouillet
4.2 - Nicolas en difficulté
IV - L'hommage
1 - La famille dans le besoin
1.1 - Marie-Eugénie Robert
1.2 - Louise-Félicité
2 - Le centenaire de l'invention (1900)
3 - L'hommage
3.1 - Une tombe au cimetière
3.2 - Un monument sur la place publique
3.3 - L'écho dans la presse
4 - Le legs de 1970
5 - Après deux millénaires, quel bel enfant !

Annexe

Annexe - La machine à papier en continu de Nicolas Robert


 

Remerciements

C'est grâce à la sympathique et efficace collaboration de Claudie INGILDSEN, bibliothécaire à Vernouillet, que vous pouvez bénéficier des documents inédits que j'ai le plaisir de vous présenter.

Si nous tenons de nos illustres ancêtres nos penchants pour les bons repas et la dive bouteille, il ne serait pas digne de nous d'oublier celui qui termina sa vie à enseigner l'art d'élever le vin. Si vous me le permettez, je remercierai en votre nom tous ceux qui, à Vernouillet, ont su, parfois mieux que les papetiers, cultiver et honorer le souvenir de Louis-Nicolas Robert.

A tous, forçats de la machine à papier ou non, je demande un moment de recueillement pour notre génial inventeur.

* * *

Remarque : il y a deux siècles, le mot "Papeterie" s'écrivait "Papetterie. Le deuxième "t" a disparu, mais la prononciation du mot n'a pas changé : le "e" qui précède le "t" se prononce toujours comme un "é". Une exception de plus dans la langue française...

     
Histoire de nos métiers
Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
       
Mise en page : J.C. Sohm