Accueil Recherche | Plan Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
logo CERIG NOTE TECHNIQUE Cerig 
Vous êtes ici : Accueil > Technique > Notes > Réduction des déchets de papier à SCA Skelmersdale           Révision : 8 janvier 2014
     
Réduction des déchets de papier à SCA Skelmersdale
(Reduction of paper waste in SCA Skelmersdale)

Célia Peton
Promotion 2012
Mise en ligne : Janvier 2014

Résumé du projet de fin d'études encadré
par Frédéric Munoz (Grenoble INP-Pagora)
Partenaire : SCA Hygiene Products Skelmersdale

Note précédenteListe des notesNote suivante

La Cellulose réunit les anciens élèves de Grenoble INP-Pagora (ingénieurs et diplômés de licence professionnelle). Chaque année, l'association attribue le Prix de La Cellulose à un(e) jeune ingénieur(e) diplômé(e) de l'école qui s'est distingué(e) par son travail tout au long de son parcours scolaire et particulièrement durant sa troisième année d’études, au travers de son projet de fin d’études (PFE). La participation à ce Prix est individuelle, gratuite et ouverte à tous les élèves-ingénieurs de Grenoble INP-Pagora ayant été diplômés l’année en cours.
Le Prix de La Cellulose est remis au (à la) gagnant(e) lors de la cérémonie de remise des diplômes.
Voici le résumé du projet de fin d'études d'une ingénieure diplômée en 2012, candidate au Prix de la Cellulose.

I - Objectif et réalisation

Voir aussi

SCA Hygiene Products Skelmersdale est une usine en Grande-Bretagne qui transforme du papier hygiénique. Ce site possède huit lignes de transformation produisant chacune un produit spécifique : papier toilette, rouleaux d'essuie-tout, boîtes de mouchoirs, etc. Le papier est reçu sous forme de bobines qui proviennent à 90% des papeteries SCA Chesterfield et SCA Oakenholt.

Comme dans la majorité des sites industriels, des indicateurs permettent d'évaluer les performances de production. D'après les résultats des dernières années, il paraissait évident qu'un facteur impliquait une grande perte à l'usine : les déchets de papier. Son coût s'étant accru de 10% entre 2010 et 2011, il était indispensable de réduire le pourcentage total des déchets de 1% par rapport à la production totale afin d'atteindre la valeur cible. Ainsi, SCA a mobilisé des moyens pour tenter de réduire ces coûts. Cela a donc été l'objet de ma mission.

La première étape consistait à déterminer la cause de ces déchets. Pour cela, une collecte des données de production sur les deux dernières années a tout d'abord été menée afin de mettre en avant les lignes ayant le plus de déchets : il s'agissait des lignes de transformation MTC Jumbo et Industrial 4, transformant respectivement du papier hygiénique en rouleaux de papier toilette et d'essuie-tout. La seconde étape avait pour but de connaître géographiquement les unités de transformation responsables de la plus grande part des déchets. Il est important de mentionner que ce type de machines mesure environ 80 m de long et est constitué au minimum de cinq unités de transformation (déroulage, gaufrage, enroulage, coupe, emballage). Des campagnes d'évaluation de déchets ont ainsi été menées sur les deux lignes mentionnées précédemment. Elles ont mis en évidence l'existence de deux grandes familles de déchets : les déchets physiques et les déchets théoriques. Les premiers sont visibles tout au long de la ligne de production : fins de bobines, casses papier etc. Les déchets théoriques, quant à eux, sont plus difficiles à évaluer. Étant donné que SCA Skelmersdale achète le papier en masse et le vend en nombre de rouleaux, donc en surface, les déchets sont calculés théoriquement en comparant le "poids théorique" produit à la masse initiale de papier reçu et indiqué sur l'étiquette des bobines, de la façon suivante :

Les différents calculs peuvent révéler des pertes. D'après cette formule, nous avons vu que plusieurs facteurs pouvaient accroître les déchets (liste non exhaustive) :

    Une erreur du poids écrit sur l'étiquette.
  Un surgrammage :
- La papeterie fournit un papier plus lourd que la cible.
- Une surévaluation de l'élongation au cours de la transformation.

Les différentes campagnes effectuées sur trois mois ont mis en évidence deux éléments principaux. Premièrement, les déchets physiques étaient causés par une unité de transformation constituée d'une pompe à vide encrassée sur la ligne MTC Jumbo. Deuxièmement, les déchets théoriques avaient pour principale origine le surgrammage provenant de la papeterie.

II - Conclusion

Différentes actions correctives ont été mises en œuvre. Concernant les déchets physiques, la pompe a été nettoyée et une fiche d'instruction a été rédigée afin de répéter régulièrement cet entretien. Les déchets ont été réduits de 2% sur la ligne. À propos des déchets théoriques, un processus de feedback a été instauré avec les papeteries pour faire le bilan mensuel des pertes causées au niveau de l'usine de transformation.

Des déplacements ont également été assurés pour évaluer les problèmes au sein des papeteries. Au fur et à mesure de ces cinq mois, les papeteries ont fourni un papier ayant un grammage à la cible. Étant donné que ce problème concernait tous les papiers reçus à SCA Skelmersdale, l'impact a été plus fort sur la réduction des déchets que celui du nettoyage de la pompe à vide. Il a permis de réduire de 1% le pourcentage total des déchets du site. L'objectif du stage a donc été atteint. Des fiches d'instructions ont été rédigées et une formation de la responsable qualité a été assurée afin de pérenniser ce processus de contrôle des déchets et de maintenir les résultats à la cible.

Ce projet fut riche et passionnant. Il a permis à SCA Skelmersdale de réaliser un fort gain financier annuel. Au vu du grand impact que peuvent avoir quelques actions correctives et instructions mises en place sur un site de production, ce projet met en avant l'importance de l'utilisation d'indicateurs de performance et de leur compréhension.

 
Note précédente Note suivante
Note précédente Liste des notes Page technique  Note suivante
 
Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base
 
Copyright © Cerig/Grenoble INP-Pagora
Mise en page : A. Pandolfi