Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données
DOSSIER cerig.efpg.inpg.fr 
Vous êtes ici : Accueil > Technique > Consommables > La solution de mouillage dans le procédé offset (sommaire)           Révision : 23 juin 2004
La solution de mouillage dans le procédé offset
Bernard Pineaux - EFPG
(juillet 1998)
 
Sommaire
 
Introduction
 
I -  Le procédé offset
   1.1  Rappels de physico-chimie
 1.1.1  Énergie de surface
1.1.2  Tension interfaciale
  1.2  La mise en oeuvre
1.2.1  Mouillage
1.2.2  Émulsionnement
1.2.3  Séquence et contraintes mises en jeu
  1.3  Les consommables du procédé offset
1.3.1  L'encre
1.3.2  La plaque
1.3.3  Le blanchet
1.3.4  Le papier
  1.4  La solution de mouillage
1.4.1  Fonctions
1.4.2  Composition
  1.5  Le système de mouillage
1.5.1  Fonctions
1.5.2  Classification
1.5.2.1.  Classification selon le transfert au sein du groupe
1.5.2.2.  Classification selon le mode d'application contre la plaque
1.5.2.3.  Cas particulier du mouillage "conventionnel"
 
II -  L'offset sans mouillage, dit "waterless"
  2.1  Principe
  2.2  Intérêts et limites
2.2.1  Avantages de l'offset sans mouillage
2.2.2  Inconvénients et limites de l'offset sans mouillage
 
III -  Les composants de la solution de mouillage
  3.1  L'eau
 3.1.1  L'eau naturelle
 3.1.1.1  Variabilité
3.1.1.2  Substances contenues
3.1.1.3  Propriétés électrocinétiques
3.1.2  La dureté de l'eau naturelle
3.1.2.1  Définition
3.1.2.2  Unités de mesure
3.1.2.3  Origine
  3.2  L'acide, le tampon et le désensibilisant
3.2.1  Le désensibilisant
3.2.2  L'acide
3.2.3  Le tampon
  3.3  Le tensioactif
3.3.1  Rôles
3.3.2  Les différents types
3.3.3  La valeur HLB
  3.4  Le biocide
  3.5  L'inhibiteur de corrosion
3.5.1  Rappels théoriques sur la corrosion électrochimique
3.5.2  Application à l'offset
3.5.3  Les différents types d'inhibiteur de corrosion
 
IV -  Fonctionnement et contrôle de la solution de mouillage
  4.1  Importance du pH
 4.1.1  Par rapport au "dégraissage" de la plaque
4.1.2  Par rapport au séchage
4.1.3  Par rapport aux risques de corrosion
4.1.4  Par rapport à l'émulsionnement
4.1.5  Par rapport à la couche éventuelle du papier
  4.2  Importance de la température
4.2.1  Par rapport aux risques d'évaporation
4.2.2  Par rapport à la viscosité de l'émulsion
  4.3  Importance de la conductivité
 
V -  Problèmes de mise en oeuvre d'une solution de mouillage acide
5.1  Origines de la dureté en offset
5.2  Influence sur le pH de la solution de mouillage
5.3  Influence sur le niveau d'émulsionnement de la solution de mouillage dans l'encre
5.4  Réactions chimiques avec l'encre
5.5  Précipitations
5.5.1  Sur les rouleaux ("glaçage")
5.5.2  Sur la plaque ("aveuglement")
5.5.3  Dans les bacs et canalisations
5.6  Influence sur les propriétés électrocinétiques de la solution de mouillage
5.7  Recommandations relatives à la dureté de l'eau dans la solution de mouillage selon la littérature technique
5.8  Les solutions possibles aux problèmes de dureté
5.8.1  Les agents séquestrants ou complexants
5.8.2  Le traitement de l'eau
5.8.2.1  La filtration
5.8.2.2  L'adoucissement
5.8.2.3  La désionisation
5.8.2.4  L'osmose inverse
5.8.2.5  Les traitements faisant appel à une grandeur physique (champ magnétique, fréquence radio)
5.9  Effets liés à la dureté de la solution de mouillage sur le procédé offset (étude menée à l'EFPG)
 
VI -  Conclusion
 
VII -  Bibliographie
 
 
Retour à la technique (Consommables)
 
 
  Accueil | Technique | Liens | Actualités | Formation | Emploi | Forums | Base de données  
 
Copyright © CERIG/EFPG 1996-2004